Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
Alter Échos 

Alter Échos 

50 nuances de néolibéralisme

On connaît la rengaine: ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Il en va de la poésie comme de la politique. À ce propos, la notion de néolibéralisme offre des interprétations diverses, voire contrariées. Tout le monde en parle, mais rares sont ceux capables de retracer ses origines, d’en [...]

Après la marche, le marathon

Dans l’édito de son numéro précédent, paru fin janvier, Alter Échos conviait Milan Kundera et son essai philoso-fictif intitulé «La lenteur». Dans celui-ci, l’auteur tchèque se figure un marcheur qui, souhaitant se rappeler quelque chose, ralentirait son pas…

Les invisibles des invisibles

Le Collectif Entre2eux, composé d’étudiantes et étudiants en Master à l’IHECS, est allé, pendant plusieurs semaines, à la rencontre de femmes qui venaient rendre visite à un proche en prison. Leurs récits sont individuels, mais on y retrouve des points communs, des similitudes. Ensemble, ces voix forment un récit collectif. L’ensemble est anonyme, une condition indispensable à la libération de la parole.

Vingt mille grèves sous les ordonnances judiciaires

Lors du long conflit social de la franchisation de 128 magasins Delhaize, les syndicats se sont noyés dans un puits sans fond d’interdictions de piquets de grève. Pourquoi des actions collectives acceptées il y a plusieurs décennies sont-elles aujourd’hui judiciarisées?

Violences sexuelles, entre ados aussi

Depuis le mouvement #MeToo, la parole s’est libérée en matière de violences sexuelles. Pourtant, une réalité semble rester taboue : les agressions sexuelles commises par des mineurs. Les chiffres font pourtant état d’un phénomène d’envergure. Si la protection des victimes reste primordiale, plusieurs structures d’Aide à la jeunesse et de la Santé en Belgique proposent un suivi thérapeutique pour les auteurs adolescents afin d’éviter la récidive.

Après le séisme, la réplique des citoyens

Un an après le tremblement de terre qui a frappé la Turquie et la Syrie, les habitants du Hatay, région turque la plus durement touchée, font face aux carences de l’État avec solidarité et résilience.

L’autisme au féminin : où sont les femmes ?

Depuis les premières études sur le trouble, l’autisme est considéré comme un trouble majoritairement masculin avec une prévalence d’une fille pour quatre garçons.
Avec l’avancée de la recherche sur l’autisme au féminin, les chercheuses Marielle Weyland et Marie Belenger interrogent ces chiffres en statuant sur de possibles biais de genre au sein de la prise en charge et du diagnostic de ce trouble.

Les liens du sang

On croyait que c’était dans l’encre, mais, à la lecture du dossier, vous serez bien obligé(e)s de constater qu’un article bien trempé peut l’être dans le sang des autres. Pas de ce sang qui fait la une de la [...]

Pour un éloge de la lenteur

«Il y a un lien secret entre la lenteur et la mémoire, entre la vitesse et l’oubli. Évoquons une situation on ne peut plus banale: un homme marche dans la rue. Soudain, il veut se rappeler quelque chose, mais [...]

La roue de l’infortune

Travailler pour une plateforme de livraison entraîne des risques quotidiens pour sa santé. Alors que les législateurs se révèlent incapables de réglementer le secteur et son modèle d’emploi basé sur la fausse indépendance et des assurances défaillantes, les travailleurs de Deliveroo ou Uber Eats restent livrés à eux-mêmes. Le tout pour un salaire de misère.

Rue de Manchester, de l’industrie à la culture

Au cœur du vieux Molenbeek, dans l’un des quartiers les plus populaires de Bruxelles, sur les bords du Canal qui trace la frontière avec la commune d’Anderlecht, la rue de Manchester se démarque par son dynamisme socioculturel. Elle héberge de nombreux projets tels que la Raffinerie de Charleroi Danse, Recyclart, Cassonade, Decoratelier, Impulsion Dance, Cinemaximiliaan…

Inceste maternel: des mots sur un impensé impensable

Au Théâtre national à Bruxelles en décembre, à La Cité Miroir de Liège en janvier, la pièce «Ces enfants-là», adaptée du roman du même nom de Virginie Jortay, lève le voile sur un indicible sociétal: l’inceste maternel.