Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse

Une maison pour soutenir les jeunes aidants proches

Ils sont jeunes et viennent en aide à un parent malade ou dépendant. Une situation qui pousse ces aidants proches à s’oublier et à s’épuiser physiquement et moralement. Pour les soutenir, l’association bruxelloise Jeunes aidants proches mène depuis 2015 un vaste travail de sensibilisation à leur égard.

© jeunesaidantsproches.be

Ils sont jeunes et viennent en aide à un parent malade ou dépendant. Une situation qui pousse ces aidants proches à s’oublier et à s’épuiser physiquement et moralement. Pour les soutenir, l’association bruxelloise Jeunes aidants proches mène depuis 2015 un vaste travail de sensibilisation à leur égard.

La voix est posée, déterminée même. Il y a huit ans, Candice était pourtant confrontée au pire pour un enfant, celui de voir son parent malade. La jeune femme avait alors 19 ans, et sa mère était atteinte d’un cancer. Elle venait aussi de commencer ses études à l’université pour devenir kiné. «Confrontée à cette situation, je n’avais jamais entendu parler de jeunes aidants proches, confie-t-elle. Je n’ai jamais pensé à prendre soin de moi à ce moment-là. Je n’ai pas imaginé non plus que je n’étais pas la seule à vivre cette situation et que j’aurais pu partager mon expérience avec d’autres. On est tellement pris dans l’engrenage. Ma priorité, ce n’était pas moi, mais ma mère.»

Sans arriver à poser des mots sur sa situation, Candice faisait partie de ces nombreux jeunes aidants proches. Enfants, adolescents ou jeunes adultes, ils ne se rendent pas souvent compte de leur statut, en apportant de l’aide continue à un proche en raison d’une situation de dépendance due à un handicap, une maladie ou à des problèmes d’addiction. Il est difficile d’estimer le nombre exact de ces jeu...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Ils sont jeunes et viennent en aide à un parent malade ou dépendant. Une situation qui pousse ces aidants proches à s’oublier et à s’épuiser physiquement et moralement. Pour les soutenir, l’association bruxelloise Jeunes aidants proches mène depuis 2015 un vaste travail de sensibilisation à leur égard.

La voix est posée, déterminée même. Il y a huit ans, Candice était pourtant confrontée au pire pour un enfant, celui de voir son parent malade. La jeune femme avait alors 19 ans, et sa mère était atteinte d’un cancer. Elle venait aussi de commencer ses études à l’université pour devenir kiné. «Confrontée à cette situation, je n’avais jamais entendu parler de jeunes aidants proches, confie-t-elle. Je n’ai jamais pensé à prendre soin de moi à ce moment-là. Je n’ai pas imaginé non plus que je n’étais pas la seule à vivre cette situation et que j’aurais pu partager mon expérience avec d’autres. On est tellement pris dans l’engrenage. Ma priorité, ce n’était pas moi, mais ma mère.»

Sans arriver à poser des mots sur sa situation, Candice faisait partie de ces nombreux jeunes aidants proches. Enfants, adolescents ou jeunes adultes, ils ne se rendent pas souvent compte de leur statut, en apportant de l’aide continue à un proche en raison d’une situation de dépendance due à un handicap, une maladie ou à des problèmes d’addiction. Il est difficile d’estimer le nombre exact de ces jeu...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)