Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Portrait

Coachs : tous des ex-« burn-outés » ?

Le phénomène est inquantifiable. En parcourant leurs CV, on a pourtant l’impression que beaucoup de coachs semblent un jour ou l’autre être passés par la case «burn-out». Alter Échos a rencontré l’un d’eux. Avec une question à l’esprit: s’agit-il d’un passage presque obligé?

Le phénomène est inquantifiable. En parcourant leurs CV, on a pourtant l’impression que beaucoup de coachs semblent un jour ou l’autre être passés par la case «burn-out». Alter Échos a rencontré l’un d’eux. Avec une question à l’esprit: s’agit-il d’un passage presque obligé?

Quand son médecin a lentement relevé le pouce, l’index et le majeur devant son visage, Gilles Monnier n’a pas tout de suite compris ce que cela signifiait. Puis le franc est tombé: trois mois d’arrêt de travail. Gilles Monnier est rentré chez lui, «a pris conscience de ce qui se passait», et s’est mis à pleurer. Son burn-out, il ne l’avait pas vu venir – ou si peu – malgré une année personnelle «de merde» et le sentiment diffus que quelque chose «ne clopait pas».

Face à cette situation, ce comptable alors actif au sein d’une fiduciaire n’arrête pourtant pas de travailler. Chaque matin, il continue de se lever pour aller enquiller les chiffres dans de grands rapports. «Mon médecin m’a dit: t’aimes souffrir? Vas-y, continue», lâche notre homme, aujourd’hui âgé de 45 ans. Après quelques mois, Gilles Monnier et ses employeurs finissent cependant par se séparer de commun accord. Commence alors pour lui une période de «reconnexion» avec «ses émotions, sa corporalité, ici et maintenant» qui l’amènera à ce qu’il est aujourd’hui: un coach, principalement axé sur le développement personnel.
«Addict» au dévelop...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)