Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

Bernard Clerfayt : « Les gens ont envie d’être maîtres de leur destin »

Après Didier Gosuin – entre 2014 et 2019 -, c’est un autre sociétaire de DéFi qui a pris les rênes de l’Emploi et de la Formation à Bruxelles. Bernard Clerfayt a répondu à nos questions, quelques mois après son entrée en fonction comme ministre.

Après Didier Gosuin – entre 2014 et 2019 –, c’est un autre sociétaire de DéFi qui a pris les rênes de l’Emploi et de la Formation à Bruxelles. Bernard Clerfayt a répondu à nos questions, quelques mois après son entrée en fonction comme ministre.

Alter Échos: Vous voilà ministre alors que vous étiez confortablement installé dans votre siège de bourgmestre de Schaerbeek depuis presque 20 ans. Qu’est-ce qui s’est passé?

Bernard Clerfayt: Il y avait un challenge. On m’a demandé de tirer la liste et je me suis pris au jeu. Je suis encore très attaché à ma commune. Je n’ai pas quitté Schaerbeek, je la vois depuis ma fenêtre ici dans ce bureau. J’y rentre tous les soirs, je m’y promène le week-end. Je suis bourgmestre en congé mais j’accompagne l’équipe qui est en place pour les grands choix, les grandes orientations. Ce poste de ministre, c’est un nouveau challenge, un nouveau défi, c’est passionnant. Parfois, depuis la maison communale, je me disais: «Ah, ce serait mieux si la Région travaillait sur tel ou tel point.» Eh bien, voilà, c’est l’occasion de mettre cela en pratique et de voir de l’intérieur comment on peut contribuer à ce que cette Région réussisse mieux que ce qu’elle n’a fait par le passé. Et si la Région va mieux, Schaerbeek ira mieux aussi.

A.É.: Vous avez l’Emploi et la Formation, comme votre prédécesseur Didier Gosuin, mais plus l’économie, qui est passée ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)