Mot-clé : logement

Trouver un logement, un jeu… d’étudiants ?

03-05-2019

Logements étriqués, loyer trop élevé, charges à payer… certains jeunes doivent jongler entre ces tracas d’adultes et leurs obligations d’étudiants au quotidien. Si des aides sont mises en place, beaucoup d’entre eux galèrent encore et ont recours aux aides sociales.

Nouveau bail wallon, toujours des discriminations

04-03-2019

Plusieurs associations – à l’initiative du Rassemblement wallon de lutte contre la pauvreté – ont déposé un recours contre le nouveau bail wallon. Le point sur les éléments problématiques avec Marie-Claude Chainaye, du RWLP.

Nicolas Hemeleers : « Les projets urbanistiques sont mieux encadrés ! »

19-12-2018

Nicolas Hemeleers est architecte. Il est fondateur de l’agence d’urbanisme Citytools. Depuis plus de vingt ans, il s’intéresse aux «modes de production de la ville», d’abord au sein de l’association Disturb et, depuis peu, au sein d’un collectif informel d’architectes – G99 – qui milite pour davantage d’encadrement des projets urbanistiques. Il porte un regard original, parfois provocateur, sur l’histoire urbanistique et architecturale de Bruxelles… et sur son monde associatif.

Mobilisations citoyennes : un impact en demi-teinte

19-12-2018

Face à des projets peu convaincants de nouveaux quartiers, les habitants se mobilisent autour d’enjeux liés au logement, à l’environnement ou à la mobilité. Avec souvent l’impression tenace d’être David contre Goliath – mais un David qui argumente, patiente et insiste, en dépit de la soumission de certains pouvoirs publics aux promoteurs immobiliers.

Charleroi, du bobo sur le dos des prolos ?

19-12-2018

Avec son projet Phénix, suivi du plan «Charleroi District créatif», largement financés par des fonds européens (Feder) et régionaux, la ville de Charleroi a entamé sa métamorphose. Objectif: attirer l’investissement privé et les habitants de la classe moyenne. Au détriment des plus démunis?

Pour se loger, Bruxelles compte sur les promoteurs…

19-12-2018

À Bruxelles, la population a fortement augmenté depuis vingt ans. Alors que la production de logements abordables n’a pas suivi. La faute à une politique publique se reposant essentiellement sur le secteur privé ?

Lobbies et logement dans le quartier européen : tour d’horizon

11-12-2018

En Belgique, les politiques «logement» relèvent du niveau régional. Un pouvoir largement partagé avec le privé. Le 18 octobre, le Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat (RBDH) organisait une visite au cœur du quartier européen pour mettre en lumière acteurs et mécanismes qui influencent les questions d’accès au logement.

Logement : le privé a la clef, les pauvres à la porte

11-12-2018

Les pouvoirs publics sont-ils à la botte des investisseurs privés au point de leur déléguer toute la production de logements dans les grandes villes ? Stéphan Sonneville (société Atenor) le reconnaît : l’idée d’un quota de logements sociaux au sein de [...]

La colocation solidaire, terrain d’innovation pour le logement social

14-11-2018

L’intervention de Julia Tournaire sur les logements collectifs et solidaires n’est pas passée inaperçue à la conférence du Réseau Habitat et Francophonie1. Pour la jeune architecte urbaniste française, on aurait tort de classer trop vite ces formes d’habitats alternatifs [...]

Logement : Europe et social sous le même toit ?

17-10-2018

La Cour de justice de l’Union européenne doit rendre un arrêt définitif dans l’affaire qui oppose les bailleurs sociaux néerlandais aux opérateurs immobiliers privés. L’Europe sociale est attendue au tournant. Ce 15 novembre, à l’issue d’un bras de fer [...]

Housing First : la Wallonie à la traîne 

04-09-2018

Le gouvernement wallon va financer un projet Housing First à Mons. Ce dispositif de relogement des personnes sans abri fait ses preuves en Wallonie mais manque de financement. Après Liège, Charleroi et Namur, c’est au tour de Mons de mettre en place [...]

Les 65 habitants du squat 123 doivent partir en octobre

04-06-2018

Le bâtiment du squat 123 de la rue Royale a été vendu en octobre dernier, les habitants ont jusqu’au 31 octobre 2018 pour partir. Les recherches de solutions s’activent et l’incertitude se fait ressentir.