Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Salles de consommation, sujet à risque (électoral) ?

Bientôt des salles de consommation en Belgique ? Le sujet est sensible. Et la communication des autorités publiques sur le sujet est sous contrôle…

À l'annonce de la journée d'étude « Bientôt des salles de consommation à moindre risque en Belgique » organisée le 24 octobre prochain par la Liaison antiprohibitionniste, Alter Échos s'est jeté sur son téléphone pour prendre le pouls de l'état d'avancement de la réflexion ici et là. Force est de constater que le sujet est sensible. Et que la communication des autorités publiques sur le sujet est sous contrôle...
Les salles de consommation en quelques motsLes salles de consommation à moindre risque ont pour but de permettre à des usagers de drogues de consommer leurs produits dans de bonnes conditions d'hygiène, sous la surveillance d'un personnel qualifié et dans un environnement sans stress (notamment parce qu'ils se trouvent dans un espace d'exception où ils sont légalement protégés). « Les salles de consommation ont un impact en termes de santé publique », explique Éric Husson, coordinateur du projet Lama et de la Concertation bas-seuil, invoquant notamment le fait que plus de 80 % des nouvelles infections par le virus de l'hépatite C en Belgique concernent aujourd'hui les usagers de drogues injectables (étude du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) : « Hépatite C : dépistage et prévention », janvier 2012). « Mais ces salles permettent aussi de garantir une meilleure cohésion sociale dans les quartiers où l'usage de drogues est problématique », ajoute-t-il : ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

À l'annonce de la journée d'étude « Bientôt des salles de consommation à moindre risque en Belgique » organisée le 24 octobre prochain par la Liaison antiprohibitionniste, Alter Échos s'est jeté sur son téléphone pour prendre le pouls de l'état d'avancement de la réflexion ici et là. Force est de constater que le sujet est sensible. Et que la communication des autorités publiques sur le sujet est sous contrôle...
Les salles de consommation en quelques motsLes salles de consommation à moindre risque ont pour but de permettre à des usagers de drogues de consommer leurs produits dans de bonnes conditions d'hygiène, sous la surveillance d'un personnel qualifié et dans un environnement sans stress (notamment parce qu'ils se trouvent dans un espace d'exception où ils sont légalement protégés). « Les salles de consommation ont un impact en termes de santé publique », explique Éric Husson, coordinateur du projet Lama et de la Concertation bas-seuil, invoquant notamment le fait que plus de 80 % des nouvelles infections par le virus de l'hépatite C en Belgique concernent aujourd'hui les usagers de drogues injectables (étude du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) : « Hépatite C : dépistage et prévention », janvier 2012). « Mais ces salles permettent aussi de garantir une meilleure cohésion sociale dans les quartiers où l'usage de drogues est problématique », ajoute-t-il : ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Marinette Mormont

Marinette Mormont

Coordinatrice web, contact freelances, journaliste (social, santé, logement).

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)