Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Santé

Pass-ages. Quelque part entre ciel et terre

En regroupant en un même lieu naissance, mourance et habitat groupé, le projet Pass-ages se donne pour mission d’aider les gens à traverser les étapes de l’existence avec bienveillance et en toute solidarité. Cet espace intergénérationnel est habité depuis septembre 2021 et son objectif est de réunir les gens au cours des passages essentiels de leur vie : naître, cohabiter, grandir, vieillir, mouri

© Pass-ages

Tout sourire, le pas léger et l’œil pétillant, David entre dans le penthouse qui baigne dans la lumière une bonne partie de la journée. Il est un peu après 12 h et l’homme vient casser la croûte avant d’entamer sa journée de bénévolat chez Pass-ages, un lieu unique en son genre. Car cet habitat groupé, situé rue du Delta (dans la commune de Forest), abrite en son sein une maison de naissance et une maison de mourance. Si l’on imagine très bien à quoi peut ressembler la première, la seconde peut paraître plus énigmatique.

Le terme mourance décrit le processus physiologique et psychologique qui précède la mort, d’après Lydia Müller, autrice suisse de La fin de vie, une aventure, ouvrage qui a d’ailleurs beaucoup inspiré les fondatrices de Pass-ages. «Notre mission est d’accompagner les personnes en soins palliatifs, ainsi que leur entourage, dans un cadre le plus démédicalisé possible. L’équipe d’accompagnement se compose de bénévoles et d’infirmières spécialisées. Elles travaillent en étroite collaboration pour offrir les soins, la présence et la bienveillance nécessaires», explique Isabelle Verbist, l’une des chevilles ouvrières du projet.

L’accueil est possible lorsque la fin de vie est jugée proche, mais aussi pour de courts séjours (entre trois nuits et un mois), soit pour permettre une prise en charge à domicile après un diagnostic palliatif, soit pour accorder un rép...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Sang-Sang Wu

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)