Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse

Maltraitance infantile : le plan était presque parfait

Le plan triennal pour la prévention de la maltraitance a été adopté en septembre dernier. Il crée de nouvelles instances de concertation entre secteurs et réaffirme le rôle de Yapaka comme lieu de coordination entre des actions jusqu’ici disparates. Ce «premier pas» est souvent salué même si des spécialistes de l’aide à la jeunesse s’inquiètent du manque de lien entre prévention et prises en charge au niveau local.

© pexels.com

Le plan triennal pour la prévention de la maltraitance a été adopté en septembre dernier. Il crée de nouvelles instances de concertation entre secteurs et réaffirme le rôle de Yapaka comme lieu de coordination entre des actions jusqu’ici disparates. Ce «premier pas» est souvent salué même si des spécialistes de l’aide à la jeunesse s’inquiètent du manque de lien entre prévention et prises en charge au niveau local.
La maltraitance infantile augmente: 7.759 cas de maltraitance ou de suspicion ont été relevés par l'administration générale de l’Aide à la jeunesse en 2017, contre 6.384 l’année d’avant. Quinze pour cent de hausse. Faut-il en déduire que la maltraitance sur les enfants se banalise?
Pas si simple. Pour Claire-Anne Sevrin, coordinatrice chez Yapaka (organisme qui coordonne la prévention de la maltraitance infantile en Fédération Wallonie-Bruxelles), «cette augmentation est à prendre avec des pincettes; cela peut aussi signifier que les problématiques sont mieux prises en compte et que la prévention est plus efficace, ce qui permet de mieux identifier les cas et augmente aussi le nombre de signalements».
Les 7.759 cas prouvent une chose, s’il en était encore besoin: la prévention est essentielle pour juguler la maltraitance sur les enfants. Une prévention qui n’est pas des plus aisées à organiser par les pouvoirs publics. Car la violence psychologique ou physique à ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Journaliste (jeunesse, aide à la jeunesse et migrations)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)