Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Covid-19 : la sale tronche de l’emploi

« Emploi : c’est la m… » Alors que nous cherchions un titre pour le dossier de ce numéro d’Alter Échos, dédié aux conséquences du Covid-19 sur l’emploi des plus précaires, cette idée est sortie, en guise de boutade, au détour d’un mail. Nous ne l’avons pas couchée sur la couverture de [...]

La complainte des jeunes travailleurs perdus

Qu’ils soient étudiants où fraîchement arrivés sur le marché de l’emploi, les jeunes travailleurs partagent une caractéristique: les victimes principales de la crise du Covid-19 en matière d’emploi, ce sont eux…

« La plus grande violence institutionnelle, c’est l’absence de règles »

Les CPAS cherchent-ils des noises aux personnes pratiquant le sexe tarifé? À écouter certaines associations accompagnant ce public, la réponse est «oui». Pourtant, les cas évoqués restent difficiles à vérifier. Et si le problème se situait plutôt dans une absence de statut clair pour celles que l’on appelle tantôt «travailleuses du sexe», tantôt «prostituées»?

Distanciation physique, fracture sociale

Dans un article publié pour «E-legal», la revue de droit et de criminologie de l’ULB, Luce Molitor et Nelson Das Neves Ribeiro – assistants chargés de recherches au Centre de recherches pénalité, sécurité et déviances, ULB – explorent les effets de la distanciation sur les pratiques de professionnels comme les travailleurs sociaux, les gardiens de prison ou les policiers. Ils dressent aussi un constat: ce sont les plus précarisés qui, en pleine pandémie, souffrent le plus d’une «distanciation sociale» qui éloigne les citoyens les uns des autres.

On peut avoir la carte ?

Créée en 1927, l’entreprise de travail adapté «l’Ouvroir» a récupéré de vieilles cartes de l’Institut géographique national – dont l’origine remonte à 1871 – pour en faire des cahiers qui surfent quant à eux sur une vague bien plus récente: l’économie circulaire.

Economie 12-02-2021

« Laissés pour compte », les travailleurs des maisons de repos ont pris les choses en main

Débordé, chamboulé, le personnel des maisons de repos (MR) n’a pas vraiment eu l’occasion de faire dans la gestion participative afin d’affronter au mieux la crise sanitaire liée au Covid-19… Pourtant, des équipes extérieures l’ont parfois aidé à effleurer les leviers de commande. Quand ce n’est pas lui qui l’a fait de son propre chef.

Plan de relance bruxellois : un traitement différencié dans le social-santé ?

Des mesures prévues pour le «social-santé» dans le cadre du plan de relance et de redéploiement bruxellois seraient tombées à l’eau. Du côté de certaines fédérations du secteur de l’ambulatoire, les dents grincent.

2021, année coprophage ?

«2020 promet d’être une longue tartine de merde.» Le 2 janvier 2020, Charlie Hebdo publiait un dessin de Vuillemin au titre décidément prophétique. On pouvait y voir un pauvre type s’apprêtant à entamer une longue baguette remplie de matière fécale, tout en affirmant qu’il avait tout de même «décidé de la prendre du bon côté», au-dessus duquel trônait une petite cerise en guise de condiment… Haha. 12 mois plus tard, à la lecture de ce titre, on ne peut s’empêcher de rire jaune.

Le grand méchant Covid et les trois maisons médicales

Trois maisons médicales, trois histoires comme autant de témoignages de l’état de santé des personnes précaires en temps de Covid-19. Reportage.

Yin yin Covid

En temps de corona, tout ne se passe pas toujours comme prévu…

Travailler quatre jours par semaine, c’est trop dur ?

La crise du Covid-19 constitue-t-elle le bon moment pour passer à la semaine de quatre jours? Syndicats et partis de gauche y songent. Les économistes, eux, mettent en garde contre certains effets induits. En Belgique, un système méconnu permet pourtant déjà de le faire…

L’IVG, c’est pas encore gagné…

Avec l’avènement de la coalition Vivaldi au fédéral, la sortie de l’interruption volontaire de grossesse du Code pénal a encore une fois été reportée. L’occasion de revenir sur les articles qu’Alter Échos a consacrés à l’accès à l’IVG, un droit que l’on aurait tort de croire comme totalement acquis…