Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Flandre : Rapport accablant de l’Inspection du logement

L’inspection du logement flamande vient de publier un rapport sur sa dernière année d’activités (entre octobre 2004 et septembre 2005). Cent nonante-neuf immeubles ontété contrôlés et dans 4 entités sur 5, les inspecteurs ont constaté plusieurs risques sérieux pour la santé et la sécurité deshabitants. Il peut s’agir par exemple de risques d’électrocution, d’intoxication au CO ou d’explosion. La plupart du temps, il s’agit de maisons ou d’appartements dont les différentespièces sont louées séparément, souvent chacune à plusieurs personnes. Les marchands de sommeil demandent en moyenne 191 euros pour une pièce et 289 pour unappartement. Les services d’inspection sont même tombés sur un Indien qui vivait dans une épave de voiture pour laquelle il payait 100 euros par mois.

24-03-2006 Alter Échos n° 205

L'inspection du logement flamande vient de publier un rapport sur sa dernière année d'activités (entre octobre 2004 et septembre 2005). Cent nonante-neuf immeubles ontété contrôlés et dans 4 entités sur 5, les inspecteurs ont constaté plusieurs risques sérieux pour la santé et la sécurité deshabitants. Il peut s'agir par exemple de risques d'électrocution, d'intoxication au CO ou d'explosion. La plupart du temps, il s'agit de maisons ou d'appartements dont les différentespièces sont louées séparément, souvent chacune à plusieurs personnes. Les marchands de sommeil demandent en moyenne 191 euros pour une pièce et 289 pour unappartement. Les services d'inspection sont même tombés sur un Indien qui vivait dans une épave de voiture pour laquelle il payait 100 euros par mois.Pour le ministre du Logement Marino Keulen (VLD), "les marchands de sommeil sont un cancer petit mais tenace sur le marché du logement. Et leurs victimes sont les gens les plusvulnérables de notre société : étrangers en situation illégale, drogués, prostituées." Les contrôles de l'Inspection flamande du logementconfirment ce constat : les trois-quarts des habitants trouvés lors les...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Gilissen

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)