Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

CISP : un rapport de force risqué

Depuis plusieurs mois, les centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP) sont dans le collimateur du ministre wallon de l’emploi, Pierre-Yves Jeholet (MR), qui voudrait avant les élections revoir leur contrôle, tout comme leur mode de fonctionnement au risque de les affaiblir.

Depuis plusieurs mois, les centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP) sont dans le collimateur du ministre wallon de l’Emploi, Pierre-Yves Jeholet (MR), qui voudrait avant les élections revoir leur contrôle, tout comme leur mode de fonctionnement au risque de les affaiblir.

Tout est parti d’un rapport de la Cour des comptes sur le Forem, épinglant la difficulté pour ce dernier de contrôler les dépenses des CISP, pour qu’une tempête éclate sur le secteur de l’insertion socioprofessionnelle wallonne en ce début d’année. Le rapport fait référence en effet à des dépassements salariaux rencontrés dans quelques centres par rapport aux barèmes de la commission paritaire 329.02 dont le secteur relève. Rien d’illégal, a toutefois conclu la Cour, d’autant que celle-ci admettait elle-même qu’elle devait vérifier ces chiffres. De son côté, le secteur des CISP ne conteste en aucune manière le bien-fondé d’un contrôle de l’utilisation des subventions. «Si des dérives existent, elles doivent être dénoncées», précise Anne-Hélène Lulling, secrétaire générale de l’Interfédération des CISP. «Quand on lit le rapport, on se rend compte cependant que cela concerne uniquement 1% des travailleurs, soit une dizaine de salaires dans un secteur qui occupe 2.000 travailleurs», commente-t-elle.
«C’est la faillite programmée pour de nombreux centres d’insertion socioprofessionnelle.» Anne-Hélène Lu...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)