Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Secteurs (autres)

Budgets participatifs : la Wallonie peut mieux faire

Si des initiatives existent, elles sont souvent cantonnées à des projets de quartier. Pourtant, certaines communes en appellent à plus d’audace dans la mise en place des budgets participatifs.

En 2002, Elio Di Rupo ramenait le budget participatif de son voyage à Porto Alegre. Un échec complet.

Si des initiatives existent, elles sont souvent cantonnées à des projets de quartier. Pourtant, certaines communes en appellent à plus d’audace dans la mise en place des budgets participatifs.

Commune de 4.000 habitants, Olne voulait faire participer cette année ses citoyens aux décisions budgétaires de l’entité. L’idée était de les impliquer en leur demandant leur point de vue sur le type d’investissements prioritaires à réaliser. L’ambition était grande et surtout très différente des budgets participatifs existants en Wallonie. «Il n’existe qu’une seule voie actuellement: dédier un petit budget à des citoyens qui le prennent en charge pour une action dans leur quartier», explique le bourgmestre de la commune, Ghislain Senden. Elle est cadrée par la Région avec des citoyens généralement tirés au sort. À notre niveau, on s’est demandé s’il n’était pas plus intéressant de permettre aux citoyens qui le souhaitent de participer à la compréhension et à l’élaboration du budget communal dans son entièreté.

«Je n’ai pas les moyens, ni humainement ni financièrement, de supporter ce projet.» Paul Furlan (PS), ministre des Pouvoirs locaux
Pour mener à bien ce projet, la commune avait besoin de 50.000 euros. «Cette somme devait permettre aux citoyens intéressés de découvrir l’élaboration d’un budget communal, puis de participer aux débats sur l’ensemble du budget avec la prise en m...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Si des initiatives existent, elles sont souvent cantonnées à des projets de quartier. Pourtant, certaines communes en appellent à plus d’audace dans la mise en place des budgets participatifs.

Commune de 4.000 habitants, Olne voulait faire participer cette année ses citoyens aux décisions budgétaires de l’entité. L’idée était de les impliquer en leur demandant leur point de vue sur le type d’investissements prioritaires à réaliser. L’ambition était grande et surtout très différente des budgets participatifs existants en Wallonie. «Il n’existe qu’une seule voie actuellement: dédier un petit budget à des citoyens qui le prennent en charge pour une action dans leur quartier», explique le bourgmestre de la commune, Ghislain Senden. Elle est cadrée par la Région avec des citoyens généralement tirés au sort. À notre niveau, on s’est demandé s’il n’était pas plus intéressant de permettre aux citoyens qui le souhaitent de participer à la compréhension et à l’élaboration du budget communal dans son entièreté.

«Je n’ai pas les moyens, ni humainement ni financièrement, de supporter ce projet.» Paul Furlan (PS), ministre des Pouvoirs locaux
Pour mener à bien ce projet, la commune avait besoin de 50.000 euros. «Cette somme devait permettre aux citoyens intéressés de découvrir l’élaboration d’un budget communal, puis de participer aux débats sur l’ensemble du budget avec la prise en m...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)