Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Vers un cadre européen pour l'intérim et le télétravail"

21-05-2001 Alter Échos n° 98

Deux thèmes de négociations à l'agenda des interlocuteurs sociaux européens pourraient entraîner de nouvelles dynamiques dans les semaines et les mois àvenir : le travail temporaire et le travail à distance. L'attitude des représentants patronaux (Unice) et syndicaux (CES) à l'égard de ces questions révèlecependant de profondes divergences dans les contenus souhaités de négociations et les approches à adopter pour aborder ces thèmes.IntérimEn ce qui concerne les négociations sur le travail temporaire, entamées il y a près d’un an entre les partenaires sociaux européens, le mois de mai seradécisif. La délégation de négociation de la CES avait estimé, le 15 mars dernier, qu’il n’était "plus possible de continuer lesnégociations engagées sur la régulation du travail temporaire" étant donné l’absence de progrès enregistré durant les neuf mois denégociations. Les deux points principaux de divergence entre employeurs et travailleurs concernaient l’égalité de traitement et les conditions d’utilisation dutravail intérimaire. Face à ces blocages, le Comité exécutif de la...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Catherine Daloze

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)