Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Une maison de l’emploi en intercommunalité, entre le Forem, les communes de Seneffe et de Manage

Les communes de Manage1 et Seneffe2 étudient depuis le début de l’année dernière la possibilité d’échanger une partie deleur territoire. La synergie entre les deux entités prend aujourd’hui une nouvelle dimension avec la création d’une Maison de l’emploi en intercommunalité. Unepremière en Région wallonne. Installée dans la gare de Manage, cette Maison de l’emploi sera librement accessible aux Seneffois. Le Forem, l’Agence locale pourl’emploi et le département tourisme de Manage sont également partenaires de l’opération.

21-04-2006 Alter Échos n° 206

Les communes de Manage1 et Seneffe2 étudient depuis le début de l’année dernière la possibilité d’échanger une partie deleur territoire. La synergie entre les deux entités prend aujourd’hui une nouvelle dimension avec la création d’une Maison de l’emploi en intercommunalité. Unepremière en Région wallonne. Installée dans la gare de Manage, cette Maison de l’emploi sera librement accessible aux Seneffois. Le Forem, l’Agence locale pourl’emploi et le département tourisme de Manage sont également partenaires de l’opération.

Le projet de cette Maison de l’emploi en intercommunalité est né d’un double constat. D’une part l’exigence de locaux spacieux pour accueillir les demandeursd’emploi et accessibles aux personnes handicapées. D’autre part la nécessité pour la commune de Manage, de trouver une solution à l’aménagement dela gare, après la décision de la SNCB d’y fermer ses guichets, dans le courant de l’année dernière. Une opportunité s’est récemmentdégagée avec la décision du ministre wallon de l’Emploi, Philippe Courard d’investir 97.500 euros pour la réaffectation du site. L’aménagement dubâtiment sera également supporté par la commune de Manage à concurrence de 185.000 euros 3.

La commune de Seneffe, quant à elle, assumera une partie des frais de gestion proportionnellement au nombre d’habitants qui solliciteront le coordinateur de la Maison del’Emploi. En échange, les Seneffois 4 auront librement accès aux services. L’objectif est de renforcer l’accompagnement des demandeurs d’emploi. LeForem fournira une partie des infrastructures logistiques et informatiques nécessaires au fonctionnement de la Maison de l’emploi. « C’est une véritableopportunité pour nos deux localités, explique Philippe Bouchez, bourgmestre de Seneffe. Nous ne parvenions pas à trouver un local adéquat. Nous cherchions depuis quatreans. La situation de la gare est idéale en termes d’accessibilité et de mobilité, parce qu’elle se situe à la frontière des deux communes, sur un axefréquenté par les transports en communs. » 5

Entre autres, la Maison de l’emploi seneffo-manageoise offrira des conseils de première ligne, un prérepérage des besoins, une orientation pour les demandeursd’emploi. Ces derniers pourront participer à des séances d’informations thématiques. Un conseiller particulier sera mis à leur disposition pourl’accompagnement individualisé. Des permanences décentralisées seront par ailleurs organisées par le CPAS de Manage. Selon les statistiques communales, un millier depersonnes sur environ 10.750 habitants sont inscrites comme demandeuses d’emploi à Seneffe. Soit 12 à 13 % de la population. À Manage, la proportion se rapproche de lamoyenne régionale, à savoir 20 %.

Le projet devrait se concrétiser avant les vacances scolaires. Manage n’attend plus que l’accord officiel de la SNCB pour la réaffectation des bâtiments de lagare.

1. Administration communale de Manage, place Albert 1er, 1 à 7170 Manage – tél. : 064 51 82 11 – fax : 064 5182 99
2. Administration communale de Seneffe, rue Lintermans, 21 à 7180 Seneffe – tél. : 064 52 17 00 – fax : 064 52 17 25 –commune@seneffe.be

3. Outre la Maison de l’Emploi, le hall de la gare de Manage accueillera un point d’information orienté vers le tourisme, une exposition qui retracera l’histoire et lepatrimoine verrier de l’entité, une agence locale pour l’emploi.
4. L’entité de Seneffe regroupe les communes de Arquennes, Familleureux, Feluy, Petit-Roeulx-lez-Nivelles et Seneffe
5. Depuis, l’administration communale de Seneffe a également développé un partenariat avec Chapelle-lez-Herlaimont, dans le domaine des titres-services. Elle prévoitl’ouverture en septembre de Proxemia², filiale de la société coopérative à finalité sociale chapelloise Proxemia

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)