Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Trajets de réintégration : aller simple vers le chômage

L’arrêté royal de 2016 institue la réinsertion des travailleurs malades de moyenne et longue durée. Côté pile, il y a l’opportunité de reprendre sa carrière, voire se réinventer, en dépit de la maladie. Côté face, il y a des trajets qui n’auraient de «réintégration» que le nom: dans sept cas sur dix, un employé est déclaré inapte et finit quasi systématiquement par quitter l’entreprise. Premier bilan après trois ans d’ «activation» des travailleurs malades.

© Flickrcc Valentin R.

L’arrêté royal de 2016 institue la réinsertion des travailleurs malades de moyenne et longue durée. Côté pile, il y a l’opportunité de reprendre sa carrière, voire de se réinventer, en dépit de la maladie. Côté face, il y a des trajets qui n’auraient de «réintégration» que le nom: dans sept cas sur dix, l’employé est déclaré inapte et finit quasi systématiquement par quitter l’entreprise. Premier bilan après trois ans d’«activation» des travailleurs malades.

Il y a des idées que les gouvernements se transmettent comme un bâton de course-relais. 

Celle de donner un coup de pied dans la fourmilière des travailleurs malades avait déjà donné lieu à plusieurs mesures sous les gouvernements Verhofstadt II et Di Rupo. Elle sera finalement concrétisée sous le gouvernement Michel par la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Maggie De Block, qui prendra en main son exécution. 

L’arrêté royal du 28 octobre 2016, en application depuis le 1er décembre 2016, consacre donc les fameux «trajets de réintégration» pour travailleurs en incapacité de travail (à l’exception des accidentés du travail et victimes d’une maladie professionnelle). Un pas de plus vers l’État social actif: selon les prévisions de la ministre à l’époque, la mesure devait permettre à 10.000 travailleurs de se remettre au travail. Dans un contexte de montée en flèche du nombre d’incapacités (en 2015, leur co...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Clara Van Reeth

Clara Van Reeth

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)