Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Thuin lance sa plateforme emploi formation

Trouver l’adéquation entre les demandes des entreprises et l’offre de formation : tel est le défi que s’est lancé la nouvelle plateforme emploi formation à Thuin.

29-06-2007 Alter Échos n° 232

Trouver l’adéquation entre les demandes des entreprises et l’offre de formation : tel est le défi que s’est lancé la nouvelle plateforme emploi formation à Thuin.

Pour faciliter les contacts entre les entreprises et les acteurs de formation, l’entité de Thuin s’est dotée depuis le 4 juin d’une plate-forme spécifique.Intégrée pour son volet administratif et opérationnel à l’agence de développement local de Thuin1, celle-ci a une double ambition. D’une part, elle viseà faciliter la tâche des quelque 800 employeurs thudiniens (entreprises, commerces, indépendants et professions libérales) dans leur recherche de personnel et d’autre part,elle permet aux acteurs de formation locaux d’affiner voire, de corriger leur action pour mieux y répondre.

L’avantage est aussi d’avoir un point de contact unique où l’on puisse [i]dispatcher les besoins des entreprises vers les acteurs de formation[/i]”, souligne Martin Jeanmart del’ADL de Thuin en charge du projet. L’objectif est d’obtenir, pour les uns comme pour les autres, un gain de temps et une meilleure connaissance partagée du paysage de l’emploi et de laformation. Cela débouchera sur des engagements de personnel parmi les 946 demandeurs d’emploi que recensait Thuin en avril.

Pour le responsable de la plateforme, l’une des principales difficultés réside, en effet, dans la mauvaise connaissance des acteurs de formation par les entreprises locales. Lesorganismes de formation réclament pour leur part plus de contact avec les entrepreneurs du cru mais aussi un dialogue renforcé entre acteurs de formation pour déboucher, aufinal, sur une connaissance à long terme des attentes en termes de qualification de postes à pourvoir des entreprises locales.

Formateurs autour de la table

Pratiquement, lorsqu’une demande parvient à l’ADL de Thuin, l’information est transmise dans les 15 jours aux partenaires de l’emploi et de la formation qui agissent à long terme(promotion sociale, école industrielle, CEFA) et ceux qui travaillent sur le court et moyen terme (CPAS de Thuin, entreprise de formation par le travail L’Essor, le centre européen dutravail de Thuin et l’agence locale pour l’emploi). Ceux-ci se réunissent en vue de formuler une proposition concrète à l’entreprise dans le mois qui suit sa requête. Si,dans un premier temps, les 8 premières demandes ont requis des réunions de tous les acteurs de formation locaux – “Signe de leur enthousiasme et de leur motivation“, selon MartinJeanmart – , la plateforme travaillera davantage par échange de courriels pour les besoins spécifiques qui lui parviendront des entreprises.

Du côté des formateurs thudiniens, on se félicite de l’initiative qui a mis en contact les mondes de l’entreprise et de la formation qui ne se connaissent pas bien. “Tout lemonde est de bonne volonté, souligne Christian Morciaux de l’EFT L’Essor. Il est impossible de faire coïncider les demandes des patrons, qui veulent des réponses trèsrapidement, avec nos formations qui ne peuvent être efficaces qu’en travaillant sur la durée. Mais en se le disant en face, on peut espérer une meilleure compréhensionmutuelle des impératifs de chacun.

S’il est trop tôt pour dresser un bilan – l’évaluation du projet pilote est prévue dans un an – la plateforme a déjà pu mettre en avant le manque de formation ennéerlandais des demandeurs d’emploi dans une région thudinienne à potentiel touristique non négligeable. “De même, nous avons déjà pu nous rendrecompte des soucis d’un cabinet d’architecte d’engager des secrétaires maîtrisant les logiciels de prix chantier spécifiques à ce secteur, poursuit Martin Jeanmart.Après une discussion en plateforme avec les acteurs de formation, nous envisageons à présent une solution alternative impliquant le Forem et l’ordre des architectes duHainaut.”
Signe que, si l’expérience se révèle efficace, elle pourrait être transposée, voire élargie, à l’avenir. “Pourquoi pas une plate-formeemploi-formation de la Sambre ? se questionne l’agent de développement local. D’autres communes devraient alors être impliquées et une structure plus vaste pourrait alorsse mettre en place sur base de subsides du Fonds social européen…

1. ADL de Thuin :
– adresse : Grand rue, 36 à 6530 Thuin
– tél. : 071 55 94 73
– site : www.thuin.be/M_PagesLibres/…

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)