Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

« Il était écrit que Thaïs s’adressait prioritairement à des prostitué(e)s et toxicomanes mais on était dans l’urgence et j’avais lu qu’on pourrait être hébergé en tant couple. Alors, on a essayé. On a vu l’appartement. Avec des meubles. On n’en revenait pas. C’était magnifique. Je me suis dit : ‘On mérite ça, nous qui venons de la rue ?’ » Lucas et Vinciane vivent en logement accompagné depuis juillet 2017 après avoir vécu en France puis sous une tente dans une cour de ferme. Ils ont un parcours ponctué par la toxicomanie et les problèmes familiaux.

À Liège, Thaïs accueille tout le monde : couples, familles, sans-papiers, sans-abri, toxicomanes ou anciennes prostituées, tous ceux qui vivent de graves problèmes de logement. Mais l’association donne surtout les clés pour tenter de sortir de la grande précarité.

Un Focales à découvrir en format web. Par Martine Vandemeulebroucke. Photos de Mathieu Guinot.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)