Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Secteurs (autres)

« T’es bonne sans carbone » : #slogan

Pas de manif sans slogan. À l’heure où ce dernier se fait hashtag, les pancartes continuent de se brandir, de prendre l’eau et le soleil et d’imposer parfois durablement des phrases qui claquent. Preuve que, des gilets jaunes à la marche pour le climat, la politique demeure, jusque dans la rue, une question de mots.

© Antoine Irrien

Pas de manif sans slogan. À l’heure où ce dernier se fait hashtag, les pancartes continuent de se brandir, de prendre l’eau et le soleil et d’imposer parfois durablement des phrases qui claquent. Preuve que, des gilets jaunes à la marche pour le climat, la politique demeure, jusque dans la rue, une question de mots.

«Préparez vos guiboles. Y’a bientôt plus de pétrole.» «Quand c’est fondu, c’est foutu.» «Non-assistance à la planète en danger»… Il y en a eu, il y en a et il y en aura encore! Comme tous les mouvements sociaux d’importance, la marche des jeunes pour le climat invente ses propres ritournelles, la palme de la mignonnerie un rien vulgaire allant sans doute au «Nique pas ta mer» et au «T’es bonne sans carbone». «C’est d’autant plus jouissif que ce sont souvent des jeunes femmes qu’on a vues porter ce genre de pancartes, avec un côté cru, un côté cul. Autant je passe mon temps à repérer les slogans sexistes, autant on sent que c’est ici une manière de désamorcer l’aspect violent du ‘t’es bonne’ qu’on essaie toujours de nous faire passer pour un compliment», commente Laurence Rosier, professeure de linguistique à l’Université libre de Bruxelles. Ce qu’il y a de mystérieux et de presque magique avec le slogan, c’est qu’il est au fond une phrase sans auteur, telle une parole descendue du ciel mais qui serait plutôt une parole descendue du train pour Bruxelles, une parol...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julie Luong

Julie Luong

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)