Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Service citoyen : un modèle émerge par la base

Pour beaucoup, le temps du service militaire est déjà loin. Pourtant, marquer la transition entre les parcours scolaire et professionnel par une année de « service» n’est peut-être pas tout à fait à jeter… C’est, en tout cas, ce que postulent les asbl Asmae, Trans-Mission et Solidarcité. Réunies temporairement ausein de la Plate-forme pour le service citoyen1, ces associations entendent bien montrer que la mise en place d’un service civil serait une bonne manière de valoriser les jeunesdans la société, en dynamisant au passage le secteur associatif. D’autres pays européens semblent déjà avoir pris le train en marche… alors pourquoi pasnous ?

14-11-2008 Alter Échos n° 262

Pour beaucoup, le temps du service militaire est déjà loin. Pourtant, marquer la transition entre les parcours scolaire et professionnel par une année de « service» n'est peut-être pas tout à fait à jeter… C'est, en tout cas, ce que postulent les asbl Asmae, Trans-Mission et Solidarcité. Réunies temporairement ausein de la Plate-forme pour le service citoyen1, ces associations entendent bien montrer que la mise en place d'un service civil serait une bonne manière de valoriser les jeunesdans la société, en dynamisant au passage le secteur associatif. D’autres pays européens semblent déjà avoir pris le train en marche… alors pourquoi pasnous ?L’idée d’instaurer un service citoyen, obligatoire ou volontaire, est périodiquement avancée depuis la suspension du service militaire et du service civil, il y aseize ans2. En témoignent les nombreuses propositions de loi qui existent sur le sujet tant à gauche qu’à droite et les différents services civilsdéjà existants (cf. encadrés). C’est généralement à l’occasion d’un fait divers que l’on aborde le sujet : un jeune commet un crime,et l’idée du service citoyen s&rsquo...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)