Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Seneffe : des stewards et des femmes sur le Net"

18-03-2002 Alter Échos n° 116

L’accès à Internet pour tous, la fracture numérique, des thématiques qui commencent tout doucement à préoccuper le politique. À Seneffe,où se développe depuis près de cinq ans un gigantesque projet grâce au développement et aux idées de la régie communale Seneffe l’Interactive1,on a pris cette question à bras-le-corps. En cette matière, Seneffe est d’ailleurs devenue ville pilote à de nombreuses reprises. C’est ainsi que deux projets ontattiré plus particulièrement l’attention. Le premier a trait aux femmes et part d’un constat sans appel : internet est majoritairement utilisé par des hommes.Eurobaromètre, l’institut de sondage de l’Union européenne, a testé en juin 2001 l’usage que font les citoyens des nouvelles technologies de l’information et de la communication(NTIC). En moyenne, pour les 15 pays concernés, seuls 29 % des femmes ont accès à internet ! Pour pallier cette fracture, des réunions d’informations ontété mises sur pied en janvier par la régie communale pour gagner le cœur de la gent féminine et susciter un intérêt notamment pour les métiers dela formation2.
C’est ainsi qu’est né le projet “Net au féminin”, dans lequel se sont impliquées une cinquantaine de femmes. À raison de deux modules de formationsde 18 h (le soir et les week-end) et de 21 h (cours de jour), il s’agit pour elles de s’aguerrir à la manipulation des messageries, à la recherche d’info. Lesformations s’effectuent au Centre didactique de l’Eau à Seneffe depuis le 19 février3 en collaboration avec l’Infop et le Gsara. La formation dispensée estgratuite4.
Le succès de la formation est tel qu’elle pourrait être reconduite, mais les participantes au projet ont d’ores et déjà manifesté le souhait debénéficier de formations supplémentaires (création de sites, utilisation de Word et Excel, etc).
Des Net stewards au service des Seneffois
Le second projet, ce sont les “Net stewards”. Développé par la régie communale seneffoise en synergie avec la ministre de l’Emploi et de la Formation MarieArena, il s’adresse particulièrement aux personnes inscrites dans un Plan de Transition Professionnelle (PTP), aux chômeurs de longue durée, ou aux jeunes sortant desétudes.
Pour cette opération, une sélection a été effectuée. Sur 80 personnes contactées, 15 ont marqué leur intérêt pour le projet. Seules sixpersonnes seront engagées à la date du 1er avril5.
“Ces personnes – six femmes, huit hommes – sont appelées à rejoindre les espaces citoyens de la ville, indique-t-on à l’Interactive. Elles devrontrésoudre les conflits ou les éventuels problèmes que peuvent rencontrer les utilisateurs dans le fonctionnement d’Internet. Il s’agit pour eux d’un tremplinvers l’emploi, une possibilité de se relancer dans le circuit…”
ýl s’agit d’un contrat d’une année, renouvelable pour deux, voire trois ans (le Forem est souverain). Leur salaire sera identique à celui des agents communaux(barème, ancienneté). À terme, les candidats non retenus pourront former une réserve de recrutement pour la commune de Seneffe, voire d’autres communes…
1 Seneffe l’Interactive, place Penne d’Agenais, 7180 Seneffe, tél. : 064 52 17 57. Responsable du projet : Arnaud Schergen. http://www.seneffe.be
2 L’influence du télétravail n’y est pas étrangère.
3 Un autre groupe redémarre du 28 mars au 20 avril.
4 Une caution de 10 euros est demandée au début de la formation pour parer aux désistements et est rendue par la suite aux participants.
5 Elles seront jugées sur leurs aptitudes techniques, leur gestion du côté relationnel, le travail en équipe, la capacité d’improvisation ainsi que sur la based’une épreuve écrite, le lundi 25 mars.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)