Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Primo-arrivants : une politique sous-régionalisée en Wallonie

La Région wallonne est-elle prête à mettre en place un parcours d’intégration structuré comme en Flandre ou comme on en discute à Bruxelles ? Rien n’estmoins sûr…

18-05-2009 Alter Échos n° 272

Tout comme à Bruxelles, en Wallonie, les politiques d'accueil des primo-arrivants varient bien souvent d'une commune à l'autre et d'une sous-région à l'autre. Mais laRégion wallonne est-elle prête à mettre en place un parcours d'intégration structuré comme en Flandre ou comme on en discute à Bruxelles ? Rien n'est moinssûr…En Région wallonne, c’est le ministre de la Santé, de l'Action sociale et de l'Égalité des chances qui dispose du pouvoir décrétal en matièred’accueil des primo-arrivants (PA). Le décret « relatif aux personnes étrangère et d’origine étrangère» adopté en 1996 a ainsicréé six centres régionaux d’intégration (les CRI), un septième arrivera plus tard, à qui il confie un large champ de mesuresgénéralistes dont aucune ne s’adresse spécifiquement aux primo-arrivants. « La politique menée vis-à-vis des personnes de nationalité oud’origine étrangère s’appuie sur des initiatives régionales et communales, explique le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre leracisme. Ces initiatives diffèrent d&rsqu...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)