Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
© Layla Aerts

Cette photo fait partie d’une série de natures mortes réalisées dans des maisons du « Bloemekenswijk », un quartier de logements sociaux centenaires à Gand.

« À la demande de la Province de Flandre orientale et du Musée Dr Guislain, je suis allée de maison en maison pour photographier les objets et les souvenirs que les gens y exposaient. Certaines maisons sont vides, d’autres pleines, mais elles racontent toutes une histoire. Les photos ont ensuite été exposées sur les immeubles. Et les voisins ont commencé à se parler… », nous explique la photographe belge Layla Aerts.

Layla Aerts, convaincue que « les images peuvent ébranler les certitudes » comme elle le confiait dans Vice, s’est aussi penchée sur la question de l’avortement en Albanie, a rencontré des femmes dans l’armée israélienne, des réfugiés syriens au Liban, est revenue sur les pas des migrants flamands en Wallonie… La question des inégalités et des injustices est au cœur de son travail.

http://www.laylaaerts.be/

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)