Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Les groupes d'appui, un an après leur mise en place

Dans sa réforme de la politique de lutte contre le surendettement avalisée début 2007, l’ex-ministre wallonne de l’Action sociale, Christiane Vienne, a introduitun nouveau dispositif : les groupes d’appui. Des groupes censés remplacer les écoles de consommateurs, passées à la trappe, et mieux cibler leur public. Un anaprès la mise en place de ce nouveau dispositif, petit tour d’horizon.

16-03-2008 Alter Échos n° 248

Dans sa réforme de la politique de lutte contre le surendettement avalisée début 2007, l’ex-ministre wallonne de l’Action sociale, Christiane Vienne, a introduitun nouveau dispositif : les groupes d’appui. Des groupes censés remplacer les écoles de consommateurs, passées à la trappe, et mieux cibler leur public. Un anaprès la mise en place de ce nouveau dispositif, petit tour d’horizon.Les écoles de consommateurs sont depuis 2007 remplacées par des groupes d’appui créés uniquement par des services de médiation de dettesagréés, qu’ils soient publics ou privés. Si l’objectif est clairement la prévention, celle-ci est désormais rattachée au volet curatif de lapolitique de lutte contre le surendettement. Un plus pour Geneviève Lacroix du cabinet Donfut (PS)1, nouveau ministre wallon de l’Action sociale. Pour l’attachée,en effet, « les écoles de consommateurs n’étaient pas très professionnelles en termes de méthode de travail et n’atteignaient pas toujours leur publiccible. »Ces groupes d'appui assurent aujourd’hui une mission de prévention du surendettement au travers d'animations pédagogiques réguliè...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)