Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

L'image

« Les dernières gueules noires de Pologne »

Kasia Strek est photographe, membre du collectif ITEM. Elle pose son regard tendre et lucide sur ces «gueules noires» de Pologne, ces mineurs de charbon de Haute-Silésie, une région dont les ressources énergétiques sont la fierté du pays.

Kasia Strek est photographe, membre du collectif ITEM. Elle pose son regard tendre et lucide sur ces « gueules noires » de Pologne, ces mineurs de charbon de Haute-Silésie, une région dont les ressources énergétiques sont la fierté du pays. Le charbon y est encore vu comme le gage d’une indépendance énergétique face au gaz du géant russe. Mais le charbon est en déclin. Il pollue et contribue considérablement au réchauffement climatique. Le secteur n’emploie plus que 100.000 personnes contre 400.000 en 1990. Malgré cette tendance de long terme, et les engagements européens d’une réduction des gaz à effet de serre, la Pologne s’évertue à tenir cette industrie à bout de bras. Pourtant, 33 des 50 villes les plus polluées d’Europe sont situées en Pologne. On estime que 48.000 Polonais meurent chaque année de maladies liées à la piètre qualité de l’air. C’est cet étrange paradoxe que documente Kasia Strek en posant son regard sur le quotidien de ces travailleurs du sous-sol. Parmi les derniers d’Europe.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)