Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest Impression
Genre
«Dans un couple hétéro, 80% des tâches ménagères sont réalisées par les femmes. Pourquoi? Parce que nous avons des ovaires qui feraient qu’on aime faire la vaisselle?» Valérie Piette, professeure d’histoire

Le genre, le sexe et l’unif

Alter Échos n° 452 2 octobre 2017 Céline Gautier

Aux quatre coins du monde, le genre est étudié à l’université. Avec beaucoup de retard, la Belgique francophone ouvre son premier «master en études de genre». Les auditoires sont pleins.

Jamais les six universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles (UCL, ULB, ULiège, UNamur, UMons et Saint-Louis) ne s’étaient entendues pour proposer un master commun. Et comble de l’ironie, cette collaboration académique porte sur une matière dont elles n’ont jusqu’ici jamais voulu: le genre.

Trois ans après l’ouverture d’un programme similaire à Anvers, la formation francophone en études de genre a débu...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Commandez votre exemplaire en ligne et/ou consultez nos offres d'abonnement ! La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Vous êtes déjà abonné à notre édition numérique ? Connectez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus ! Soutenez un projet de presse indépendant & critique ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous...

En savoir plus

Aux quatre coins du monde, le genre est étudié à l’université. Avec beaucoup de retard, la Belgique francophone ouvre son premier «master en études de genre». Les auditoires sont pleins.

Jamais les six universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles (UCL, ULB, ULiège, UNamur, UMons et Saint-Louis) ne s’étaient entendues pour proposer un master commun. Et comble de l’ironie, cette collaboration académique porte sur une matière dont elles n’ont jusqu’ici jamais voulu: le genre.

Trois ans après l’ouverture d’un programme similaire à Anvers, la formation francophone en études de genre a débu...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Commandez votre exemplaire en ligne et/ou consultez nos offres d'abonnement ! La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Vous êtes déjà abonné à notre édition numérique ? Connectez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus ! Soutenez un projet de presse indépendant & critique ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous...

Pssssttt, cher.chère visiteur.euse du site d’Alter Échos !!!

Sache que ta présence sur notre site nous réjouit. Sache aussi que nous sommes heureux que vous soyez si nombreux.ses à nous suivre sur le web. Nous avons choisi de mettre en accès libre une grande partie de nos articles … pour le partage & pour répondre à notre mission d’éducation permanente. Mais produire une information de fond & de qualité implique un coût. Soutenez-nous ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous…

A la Une