Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Social

La médiation rom, un levier pour l’accès aux droits

Mediation4roma est un projet de formation de médiateurs roms. Il se clôture après trois années d’échanges de pratiques et de contenus entre sept organisations de cinq pays. Pour les associations participantes, la médiation est un outil efficace pour lever les obstacles que rencontrent les Roms.
Cet article vous intéresse? Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 409 + votre adresse » à mmx@alter.be

© Flickrcc andrea floris

Mediation4roma est un projet de formation de médiateurs roms. Il se clôture après trois années d’échanges de pratiques et de contenus entre sept organisations de cinq pays. Pour les associations participantes, la médiation est un outil efficace pour lever les obstacles que rencontrent les Roms. Félix est un jeune Rom qui habite près de Rome. Il a depuis peu la nationalité italienne. Il parle avec les mains et avec le cœur. «Je suis Rom et je vis depuis 15 ans dans un camp de fortune en Italie. Les médiateurs sont utiles pour surmonter les obstacles. Aujourd’hui je me sens important grâce à mon rôle. J’accompagne les enfants à l’école, je les suis pendant leurs devoirs, leurs activités. Et j’ai un contrat avec l’association Arci.»Félix est un «médiateur rom». À l’instar d’une grosse centaine de médiateurs de cinq pays différents – Serbie, Roumanie, Italie, Espagne et Belgique –, il a suivi une formation assez poussée en médiation interculturelle dans le cadre du projet «mediation4roma». Un projet qui vise à harmoniser le cadre de formation des médiateurs roms et à donner de la visibilité à cette fonction méconnue.Le 20 octobre, une conférence s’est tenue à Bruxelles pour clôturer le projet.« Beaucoup de Roms ne connaissent pas leurs droits, la médiation peut être un bon outil pour combler cette lacune. » Valeria Atzori du Comité économique et social européenOn y rappelait alors ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Mediation4roma est un projet de formation de médiateurs roms. Il se clôture après trois années d’échanges de pratiques et de contenus entre sept organisations de cinq pays. Pour les associations participantes, la médiation est un outil efficace pour lever les obstacles que rencontrent les Roms. Félix est un jeune Rom qui habite près de Rome. Il a depuis peu la nationalité italienne. Il parle avec les mains et avec le cœur. «Je suis Rom et je vis depuis 15 ans dans un camp de fortune en Italie. Les médiateurs sont utiles pour surmonter les obstacles. Aujourd’hui je me sens important grâce à mon rôle. J’accompagne les enfants à l’école, je les suis pendant leurs devoirs, leurs activités. Et j’ai un contrat avec l’association Arci.»Félix est un «médiateur rom». À l’instar d’une grosse centaine de médiateurs de cinq pays différents – Serbie, Roumanie, Italie, Espagne et Belgique –, il a suivi une formation assez poussée en médiation interculturelle dans le cadre du projet «mediation4roma». Un projet qui vise à harmoniser le cadre de formation des médiateurs roms et à donner de la visibilité à cette fonction méconnue.Le 20 octobre, une conférence s’est tenue à Bruxelles pour clôturer le projet.« Beaucoup de Roms ne connaissent pas leurs droits, la médiation peut être un bon outil pour combler cette lacune. » Valeria Atzori du Comité économique et social européenOn y rappelait alors ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Journaliste (jeunesse, aide à la jeunesse et migrations)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)