Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Jonruelle II : le droit à la propriété plus fort que le droit au logement”

29-06-1998 Alter Échos n° 33

Ce vendredi 26 juin, le juge de paix du 1er canton de Liège a rendu son jugement dans l’affaire des squatters sans-abri dits de «Jonruelle II» à Liège.1 Lesoccupants de l’immeuble ont reçu l’ordre de quitter le bâtiment pour le 10 juillet.
Depuis le 15 février, une demi-douzaine de personnes occupent l’immeuble de l’ancienne société Colgate-Palmolive située dans le quartier du Longdoz. Le bâtimentappartient aujourd’hui à la société Sofintra de Flémalle. L’entreprise a passé un compromis de vente avec une société immobilière bruxelloise– sous condition que le vendeur obtienne un permis de bâtir pour construire un parking… La Région wallonne a refusé le permis. Et, on en est là : un bâtimentà l’abandon depuis 21 ans, voué à la démolition… mais toujours debout – et squatté par une demi-douzaine de personnes. La société Sofintra aintroduit une demande d’expulsion devant la justice liégeoise… Laquelle vient de lui donner raison.
L’avocat de la société Sofintra a invoqué le caractère illégal de l’occupation et la vétusté des lieux. L’avocat des squatters, Jean-Paul Brilmaker, adéfendu la situation du logement d’urgence : le défenseur des sans-abri réclamait l’autorisation d’occupation des locaux jusqu’au déblocage du dossier. Le juge de paix adonné raison à la société Sofintra : «Il n’est pas contestable que l’occupation de l’immeuble résulte d’une appropriation des lieux imposée (…) Lasociété Sofintra a démontré qu’elle avait intérêt à ce que les lieux soient libérés pour lui permettre de poursuivre sesnégociations avec un repreneur et pour éviter tout problème en cas d’accident». Les occupants de l’immeuble ont reçu le jugement avec d’autant plus dedéception qu’ils avaient entamé des travaux pour aménager l’immeuble. L’ordre d’expulsion est exécutable pour le 10 juillet mais, le 26 juin, les squatters se disaientdéterminés à rester dans les locaux – même dans l’illégalité.
1 Rue des Champs 60 à 4020 Liège, GSM 0477/94 23 69.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)