Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunes et délinquance à La Louvière  : réprimer, surveiller ou prévenir ?

Dans la région du Centre, autorités publiques et acteurs de terrain réfléchissent ensemble aux moyens de la prévenir. Au risque d’être trop

01-05-2011 Alter Échos n° 314

En juillet 2010, le bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert, prenait une ordonnance interdisant tout rassemblement de personnes portant atteinte à l'ordre et à latranquillité publique1. Une mesure controversée, que les médias ont baptisée « couvre-feu », à tort ou à raison.La cité des Loups a longtemps joui d'une mauvaise réputation, par la présence de petits groupes pratiquant une délinquance légère certes, mais insidieuse,qui touche avant tout au sentiment de sécurité (ou d'insécurité) de la population. Une insécurité qui a notamment valu à la cité Jardin deSaint-Vaast le titre de « Petit Chicago ». Depuis, un énorme travail a été effectué sur le terrain par les éducateurs de rue. Lacréation des maisons de quartiers2, d'un atelier vélo, le travail social de quartier contribuent à améliorer la cohésion sociale et à changer ladonne, même si tout n'est pas parfait3.« La mentalité des quartiers dans lesquels nous travaillons a changé. Je constate ces changements depuis quatorze ans que j'évolue dans le milieu du travail derue », souligne Maria Niffece,...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)