Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Groupes d’action locale : vers des partenariats public-(para)public

En juillet dernier, le gouvernement wallon sélectionnait dix Groupes d’action locale (GAL) comme bénéficiaires d’un cofinancement dans le cadre du programmeeuropéen Leader+. À partir du cas de l’un d’entre eux, Inter-Environnement Wallonie1 a récemment émis des doutes sur le fonctionnementvéritablement paritaire de ces partenariats public-privé. D’autres acteurs temporisent, voire démentent.

03-11-2008 Alter Échos n° 261

En juillet dernier, le gouvernement wallon sélectionnait dix Groupes d’action locale (GAL) comme bénéficiaires d’un cofinancement dans le cadre du programmeeuropéen Leader+. À partir du cas de l’un d’entre eux, Inter-Environnement Wallonie1 a récemment émis des doutes sur le fonctionnementvéritablement paritaire de ces partenariats public-privé. D’autres acteurs temporisent, voire démentent.Les groupes d’action locale (GAL) sont un partenariat public-privé mis en place pour « définir, adopter et mettre en œuvre des programmes de développementstratégique locaux » en zone rurale. Ceux-ci, visant à un développement durable endogène, sont soutenus paritairement par la Région wallonne et l’Europedans le cadre du programme Leader. En juin dernier, dix de ces projets trans-communaux ont été retenus par la Région dans le cadre de la programmation 2007-2013.Dans l’avant-dernière livrée de sa newsletter (n° 44), Inter-Environnement Wallonie dénonçait des irrégularités dans le fonctionnementpartenarial de l’un d’entre eux, le GAL Haute-Meuse : alors que la réglementation européenne dispose que la décis...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)