Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Emploi et développement des quartiers : revendications des opérateurs bruxellois"

24-07-2000 Alter Échos n° 79

A l’initiative de la Mission locale de Molenbeek (AMIS)1 et de Philippe Moureaux, le Bourgmestre de la commune, une cinquantaine d’acteurs locaux se sont réunis ce 12 juillet pour faire lepoint sur les différents leviers en matière d’action locale pour l’emploi.
C’était l’occasion pour Anne Brisbois et André de Bisschop, coordinateurs respectivement de l’AMIS et de la plate-forme de coordination néerlandophone à Bruxelles (OOTB),d’évaluer les outils d’insertion et de mise à l’emploi.
Tous deux ont décrié le système des PTP sur deux points :
n le statut des personnes engagées crée la confusion (deux logiques de salariat et d’activation se téléscopent) et la démobilisation. Il ne permet pas dedévelopper des projets qualitatifs de services et de biens inscrits dans la durée. OOTB souhaite que le salaire soit intégralement versé par l’employeur.
> Le volet formation est très peu, voire pas du tou,t opérationnel. Il demande de trouver des moyens financiers complémentaires, impose des montages compliqués et butefortement sur des « temps de réaction » très différents entre partenaires.
Anne Brisbois a lancé quelques propositions notamment en matière de coordination des activités. Pour elle,
n le Pacte territorial (table-ronde réunissant tous les partenaires régionaux concernés par l’emploi) est un lieu qui peut jouer un rôle plus important de coordination despolitiques urbaines notamment en matière de Contrats de quartier et de Quartiers d’initiatives.
> Une Cellule de coordination interadministration devrait être créée afin de faciliter le montage technique et financier des projets.
> Les agents de développement des Missions locales et des noyaux commerciaux reçoivent une série de nouvelles missions par rapport auxquelles un effort de formation devraitêtre assuré.
André de Bisschop a attiré l’attention sur la nécessité de démocratiser la gouvernance locale et de favoriser une collaboration, non une tutelle, entre lesassociations et les communes. Le développement social urbain intégré, le travail communautaire, la participation des habitants… ne sont praticables qu’à cesconditions.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)