Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Contrats de noyaux commerciaux : embauche du personnel”

23-11-1998 Alter Échos n° 41

Dernièrement, le Gouvernement bruxellois annonçait son intention de mettre sur pied une asbl pour coordonner les différents «noyaux commerciaux». Un appel àprojet avait été lancé l’an dernier, avec pour but la revitalisation des noyaux les plus faibles, en partenariat notamment avec les associations locales de commerçants.Douze projets ont été sélectionnés par un jury.
Sur le plan de l’organisation fonctionnelle, il y aura 12 asbl locales, lesquelles vont disposer chacune d’un agent de développement commercial (ADC) et d’un agent contractuelsubventionné (ACS). Une treizième asbl chapeautera le tout. Pour son fonctionnement, cette asbl bénéficie, elle aussi, d’un ACS, en plus d’un coordonnateur des agents dedéveloppement commerciaux. Outre ce rôle de coordination, l’asbl assure également deux tâches.
> Le recrutement et la formation des agents de développement commercial avant de «les mettre à la disposition des asbl locales, nous explique Eddy Courthéoux1,président de l’asbl. Le choix se fait conjointement avec ces dernières. Quant à la formation, réalisée par un formateur extérieur professionnel, elledébute le 30 novembre et dure trois semaines». Un budget de deux millions est prévu à cet effet.
> Le financement du fonctionnement des asbl locales, soit un budget (total) récurrent de 31,2 millions.
Une conférence de presse, à l’occasion de laquelle les conventions seront signées entre les différents acteurs (régionaux, communaux et locaux), devrait avoir lieudans la première quinzaine de décembre. Le tout devrait être opérationnel le 1er janvier 99.
Sur le terrain, on attend bien évidemment ces conventions. A Saint-Josse, la Commune2 reconnaît ne pas pouvoir démarrer «budgétairement» tant que rien n’estsigné. Elle a néanmoins prévu un million à cet effet. L’apport régional, quant à lui, consiste à financer le poste de l’ADC et – en partie – celui del’ACS. Quant aux agents de prévention et de sécurité (APS) – quatre par noyau -, ils proviendront des agences locales pour l’emploi (ALE). A Ixelles3 , où il y aura deuxnoyaux commerciaux, tout est presque en place. Quelque 70 personnes, inscrites à l’ALE, seront interviewées pour les postes d’APS. Néanmoins, il semble qu’il n’y ait pas eu deconcertation avec la commune pour le choix des ADC. A Anderlecht4 , le choix de l’ADC s’est fait en concertation avec la commune, l’engagement de l’ACS devrait rapidement êtreconcrétisé après le conseil communal de ce 24 novembre. Quant aux quatre APS, ils n’ont pas encore été trouvés ; idéalement, ils devraient habiterà proximité du noyau. Les autres «noyaux commerciaux» se répartissent sur les communes de Bruxelles-Ville, Molenbeek, Saint-Gilles et Schaerbeek.
1 Bd Anspach 35 à 1000 Bruxelles, tél. : 02/505 14 11, fax : 02/511 30 52.
2 Administration communale de Saint-Josse, av. de l’Astronomie 13 à 1210 Bruxelles, tél. : 02/220 26 11, fax : 02/218 83 36.
3 Administration communale d’Ixelles, Hôtel communal, chée d’Ixelles 168 à 1050 Bruxelles, tél. : 02/511 90 84.
4 Administration communale d’Anderlecht, Hôtel communal, place du Conseil 1 à 1070 Bruxelles, tél. : 02/558 08 11, fax : 02/523 12 14.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)