Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Migrations

« Ces naufrages ne sont pas une fatalité »

Le rapporteur des Nations Unies sur les droits de l’Homme des migrants revient sur le drame de Lampedusa et élargit nos horizons

Début octobre, 359 migrants sont morts au large de Lampedusa. Près de 20 000 en vingt ans. Les drames de l'immigration sont récurrents. François Crépeau, rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'Homme des migrants, nous livre son analyse.

Alter Échos : Un énième drame de l'immigration à Lampedusa. Des milliers de morts ces dernières années aux frontières de l'Union européenne. Ces drames sont-ils évitables ?
François Crépeau : Ces naufrages ne sont pas une fatalité. Ils ne devraient pas subvenir. Mais pour cela, il faut d'abord bien comprendre et analyser le phénomène de l'immigration irrégulière, les facteurs qui en sont à l'origine.
A.E. : Quels sont ces facteurs ?
F.C. : Le premier est le facteur de « départ ». Les raisons qui poussent à partir. Il y a la violence et la misère dans les pays d'origine ou de transit. L'absence d'emploi, l'instabilité. Les politiques d'aide au développement essayent d'améliorer cette situation, avec des succès limités.
A.E. : Vous insistez aussi pour que l'on parle des opportunités que trouvent ici, en Europe, les migrants. Une dimension dont on parle moins...
F.C. : Oui, il s'agit du deuxième facteur. Le facteur d'attraction. Les migrants travaillent tous. Ils trouvent des emplois clandestins dans l'agriculture, la construction, les soins à domicile. Nous avons accepté qu'il y ait un large marché de l'emploi irrégulier. Ces em...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Journaliste (jeunesse, aide à la jeunesse et migrations)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)