Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Alors que le bulletin de liaison de l’Interrégionale wallonne des habitants de cités1 (IWHC) se penche sur les résultats d’une enquête qualitative relative à laprocédure entourant l’élection des comités consultatifs de locataires et de propriétaires (CCLP), la Société wallonne du logement2, quant à elle, tireles premiers enseignements des résultats eux-mêmes.
Côté procédure, l’enquête sur les élections a permis de recevoir des réponses relatives à 24 sociétés différentes. Les principauxgriefs énoncés reposent sur les faits suivants :
n trop peu d’information ou information tardive
n la reconduction de l’ancien CCLP semble avoir été ressentie comme pouvant justifier d’une information minimaliste
n l’obligation de remettre avec sa candidature un certificat de bonnes vie et mœurs dont le coût oscille entre 25 et 460 F. Sans compter les frais de recommandés (167 francs).
Généralement, les candidatures ont été bien accueillies mais ont peu souvent donné lieu à un accusé de réception.
Côté résultats, la SWL a livré, fin juin, les premières tendances.
> La Région wallonne compte aujourd’hui 64 CCLP sur 104 sociétés de logement (61,5 %), soit 9 de plus qu’en 1992 et 13 de plus qu’en 1996. Il y a eu 200 candidatssupplémentaires.
n 13 nouveaux CCLP (dont 8 en Hainaut) et 3 de moins.
> Seules 6 sociétés ont dû, effectivement, organiser des élections3. Le taux de participation est égal à 7,5 % (4 en Hainaut – record departicipation : 19 %)
Le comité est tenu de se réunir dans les quatre mois qui suivent son élection pour fixer la composition du bureau. L’IWHC attendra cette échéance pour donner sonavis sur les élections 2000.
1 Interrégionale wallonne des habitants de cités (IWHC), contact : Marie-Claude Chainaye, rue de Montigny 29 à 6000 Charleroi, tél. : 071 30 36 77, fax : 071 34 58 15.
2 Société régionale wallonne du logement (SWL), contact : Delphine Duchateau, rue de l’Ecluse 21 à 6000 Charleroi, tél. : 071 20 03 11, fax : 071 20 03 98.
3 Si le nombre de candidatures est compris entre 3 et 15, les élections n’ont pas lieu et les candidats sont proclamés élus « sans lutte ».

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)