Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Annick Hautem, travailleuse sociale hospitalière

Travailleuse sociale au CHU Saint-Pierre, Annick Hautem accompagne et conseille les patients dans leurs démarches d’accès aux soins, avant, pendant et après leur hospitalisation. Alter Échos lui a emboîté le pas, le temps d’une journée, au cœur de l’unité 406.

© Céline Teret

7 h 45. CHU Saint-Pierre, quartier des Marolles à Bruxelles. Dans les bureaux du service social de l’hôpital, Annick Hautem entame son rituel du matin. Postée devant son écran d’ordinateur, la travailleuse sociale passe en revue la liste de ses patients du jour. Elle en compte 24, dont un tiers de nouveaux, les entrants. À l’aide du système informatique de l’hôpital, elle s’adonne à une minutieuse collecte des données, reportant sur son tableau noms, prénoms, adresses, contacts (famille, médecin traitant…) et autres infos administratives et médicales utiles. Annick identifie les patients aux données incomplètes. Tout à l’heure, elle ira glaner les infos manquantes lors de ses visites. Il se peut que, malgré tout, certaines cases restent vides… Pas d’adresse, pas d’entourage, pas d’aide sociale ou médicale. «À Saint-Pierre, on est souvent face à des personnes en grande précarité, qui cumulent beaucoup de fragilités. Des sans-abri, des sans-papiers… Des cas d’assuétude, des troubles psychiatriques… Ce n’est pas un univers facile, raconte Annick. Mais il y a quelque chose de profondément humain ici qui permet de ne pas laisser les personnes les plus vulnérables dans l’indifférence.»
Réunion en 406
Annick glisse le téléphone dans sa blouse blanche et deux bouteilles d’eau dans son sac de documents. Elle badge, pousse une porte, prend l’ascenseur, traverse le dédale de couloirs, l...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

7 h 45. CHU Saint-Pierre, quartier des Marolles à Bruxelles. Dans les bureaux du service social de l’hôpital, Annick Hautem entame son rituel du matin. Postée devant son écran d’ordinateur, la travailleuse sociale passe en revue la liste de ses patients du jour. Elle en compte 24, dont un tiers de nouveaux, les entrants. À l’aide du système informatique de l’hôpital, elle s’adonne à une minutieuse collecte des données, reportant sur son tableau noms, prénoms, adresses, contacts (famille, médecin traitant…) et autres infos administratives et médicales utiles. Annick identifie les patients aux données incomplètes. Tout à l’heure, elle ira glaner les infos manquantes lors de ses visites. Il se peut que, malgré tout, certaines cases restent vides… Pas d’adresse, pas d’entourage, pas d’aide sociale ou médicale. «À Saint-Pierre, on est souvent face à des personnes en grande précarité, qui cumulent beaucoup de fragilités. Des sans-abri, des sans-papiers… Des cas d’assuétude, des troubles psychiatriques… Ce n’est pas un univers facile, raconte Annick. Mais il y a quelque chose de profondément humain ici qui permet de ne pas laisser les personnes les plus vulnérables dans l’indifférence.»
Réunion en 406
Annick glisse le téléphone dans sa blouse blanche et deux bouteilles d’eau dans son sac de documents. Elle badge, pousse une porte, prend l’ascenseur, traverse le dédale de couloirs, l...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Céline Teret

Céline Teret

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)