Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Accueil des demandeurs d’asile : garderie ou travail social ?

Cinq cents nouvelles places d’accueil pour demandeurs d’asile vont êtres ouvertes dont les cent premières sont déjà accessibles à Bruxelles depuis le17 novembre et ce, pour la période hivernale. Une solution d’urgence bienvenue mais qui ne résout en rien, selon le Ciré1 et le Setca2, leproblème de l’accueil que sont en droit d’exiger les demandeurs d’asile.

28-11-2008 Alter Échos n° 263

Cinq cents nouvelles places d’accueil pour demandeurs d’asile vont êtres ouvertes dont les cent premières sont déjà accessibles à Bruxelles depuis le17 novembre et ce, pour la période hivernale. Une solution d’urgence bienvenue mais qui ne résout en rien, selon le Ciré1 et le Setca2, leproblème de l’accueil que sont en droit d’exiger les demandeurs d’asile.On s’en souvient, le personnel de Fedasil (l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile)3 avait manifesté en octobre dernierdevant les portes du cabinet de la ministre de l’Intégration sociale, Marie Arena (PS)4, venant ainsi crier son ras-le-bol de la situation de trop-plein à laquelle ilétait confronté dans les centres d’accueil. C’est que depuis des semaines, les travailleurs de Fedasil sont obligés de refuser les nouveaux arrivants ou de les logertantôt dans les salles de jeux, les caves (!) ou autres dortoirs improvisés des 40 centres du réseau, quand ce n’est pas sous des tentes dans des hangars… Unesituation également dénoncée par les centres d’accueil pour sans-abri voyant affluer à leurs portes un public de demandeurs d’asile ne sachant plus ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)