Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Logement

Une législature perdue pour le logement wallon ?

Les chantiers amorcés sous l’ère PS-CDH n’aboutiront pas. Ceux annoncés par le gouvernement Borsus ne privilégient guère une approche sociale de la politique du logement. Requiem pour une réforme tant attendue?

Les chantiers amorcés sous l’ère PS-cdH n’aboutiront pas. Ceux annoncés par le gouvernement Borsus ne privilégient guère une approche sociale de la politique du logement. Requiem pour une réforme tant attendue?

Anne-Catherine Rizzo, vice-présidente du RAPel (Rassemblement des associations de promotion du logement) s’est résignée à l’idée: elle va devoir organiser une seconde conférence de presse avec la nouvelle ministre MR chargée du Logement en Wallonie, Valérie De Bue. Début juin, le RAPel avait invité son prédécesseur Pierre-Yves Dermagne à rencontrer sur le terrain quelques associations créatrices d’habitats innovants pour les plus démunis. «Nous lui avions dit notre inquiétude par rapport à la crise du logement. Pour accompagner les personnes les plus précarisées, les Associations de promotion du logement (APL) ont développé des projets créatifs comme le cologement, l’habitat groupé solidaire, le bail glissant… Mais les normes en matière d’urbanisme nous compliquent la tâche. Si une personne âgée veut accueillir un jeune chômeur ou un étudiant qui dépend du CPAS, ce dernier aura alors le statut de cohabitant. À moins de créer une nouvelle adresse donc un autre logement dans l’immeuble. Mais cela demande alors un permis d’urbanisme. Si l’immeuble est trop petit, on refusera la division en logements pour éviter les marchands de sommeil. La hantise de la fraude empêche le...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Les chantiers amorcés sous l’ère PS-cdH n’aboutiront pas. Ceux annoncés par le gouvernement Borsus ne privilégient guère une approche sociale de la politique du logement. Requiem pour une réforme tant attendue?

Anne-Catherine Rizzo, vice-présidente du RAPel (Rassemblement des associations de promotion du logement) s’est résignée à l’idée: elle va devoir organiser une seconde conférence de presse avec la nouvelle ministre MR chargée du Logement en Wallonie, Valérie De Bue. Début juin, le RAPel avait invité son prédécesseur Pierre-Yves Dermagne à rencontrer sur le terrain quelques associations créatrices d’habitats innovants pour les plus démunis. «Nous lui avions dit notre inquiétude par rapport à la crise du logement. Pour accompagner les personnes les plus précarisées, les Associations de promotion du logement (APL) ont développé des projets créatifs comme le cologement, l’habitat groupé solidaire, le bail glissant… Mais les normes en matière d’urbanisme nous compliquent la tâche. Si une personne âgée veut accueillir un jeune chômeur ou un étudiant qui dépend du CPAS, ce dernier aura alors le statut de cohabitant. À moins de créer une nouvelle adresse donc un autre logement dans l’immeuble. Mais cela demande alors un permis d’urbanisme. Si l’immeuble est trop petit, on refusera la division en logements pour éviter les marchands de sommeil. La hantise de la fraude empêche le...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Martine Vandemeulebroucke

Martine Vandemeulebroucke

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)