Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Un « Kringloopcentrum » bientôt au cœur du Luxembourg

Depuis trois ans environ, l’Apes1, agence provinciale d’économie sociale située dans la province de Luxembourg, en collaboration avec l’intercommunaleIdelux2 et plusieurs CPAS luxembourgeois, étudie la possibilité de créer une sorte de « Kringloopcentrum ». Concept issu des Pays-Bas et qui s’estprogressivement étendu à l’ensemble de la Flandre depuis 1992, les « Kringloopcentra » sont des centres de récupération et de revente d’objets deseconde main. Le projet, dénommé « Sitelux » (Société d’intégration par le travail dans le domaine environnemental en province de Luxembourg), al’ambition de créer un tel centre en province de Luxembourg.

28-07-2005 Alter Échos n° 151

Depuis trois ans environ, l’Apes1, agence provinciale d’économie sociale située dans la province de Luxembourg, en collaboration avec l’intercommunaleIdelux2 et plusieurs CPAS luxembourgeois, étudie la possibilité de créer une sorte de « Kringloopcentrum ». Concept issu des Pays-Bas et qui s’estprogressivement étendu à l’ensemble de la Flandre depuis 1992, les « Kringloopcentra » sont des centres de récupération et de revente d’objets deseconde main. Le projet, dénommé « Sitelux » (Société d’intégration par le travail dans le domaine environnemental en province de Luxembourg), al’ambition de créer un tel centre en province de Luxembourg.GenèseL’Apes s’est tout d’abord occupée de l’étude de faisabilité du projet et en a confié la coordination à l’asbl NGE 2000 (NouveauxGisement d’Emplois)3. Préalablement, il était indispensable de quantifier et de valoriser le gisement luxembourgeois des déchets encombrants. Une étuderéalisée par la FUL, la Fondation universitaire luxembourgeoise, avait démontré que de telles mesures ne pouvaient s’effectuer que selon une ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)