Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Un an après les émeutes, perplexité à Cureghem”

23-11-1998 Alter Échos n° 41
Anderlecht
Lucie Castel

A l'initiative de l'asbl Alhambra a eu lieu le 13 novembre dernier à Anderlecht une soirée de réflexion-débat intitulée «Cureghem, un an après». Pour les organisateurs, il s'agissait d'évoquer les actions concrètes menées depuis les émeutes de novembre 97 et en particulier de connaître la répartition de la manne financière de 150 millions accordée dans leur foulée par la Région et le fédéral. Pour ce faire, on avait invité le bourgmestre, C. D'Hoog, attendu en vain, l'échevin de la culture et de la jeunesse, J.-J. Boelpaepe (FDF), le premier échevin, J. Simonet (PRL), un conseiller communal Ecolo, A. Drouart, ainsi que des représentants d'associations. Plus de 200 personnes ont assisté à cette soirée dont une moitié de jeunes.

L'on se souvient qu'en réaction aux événements de Cureghem, le gouvernement régional avait adopté en janvier 97 un programme « Quartiers d'initiative » dans sept communes bruxelloises défavorisées, programmme financé par la région (400 millions) et le fédéral (175 millions). A celle par qui tout était arrivé, on fit une fleur puisque Cureghem obtint 150 millions.
Sur ces 150 millions, 2/3 seront utilisés, comme prévu, pour l'amélioration du cadre de vie et 40 millions serviront à l'engagement d'animateurs, de coordinateurs,à l'achat d'une maison de quartier appartenant à la ville de Bruxelles. Les 10 millions restants permettront à Bruxelles-Propr...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

A l'initiative de l'asbl Alhambra a eu lieu le 13 novembre dernier à Anderlecht une soirée de réflexion-débat intitulée «Cureghem, un an après». Pour les organisateurs, il s'agissait d'évoquer les actions concrètes menées depuis les émeutes de novembre 97 et en particulier de connaître la répartition de la manne financière de 150 millions accordée dans leur foulée par la Région et le fédéral. Pour ce faire, on avait invité le bourgmestre, C. D'Hoog, attendu en vain, l'échevin de la culture et de la jeunesse, J.-J. Boelpaepe (FDF), le premier échevin, J. Simonet (PRL), un conseiller communal Ecolo, A. Drouart, ainsi que des représentants d'associations. Plus de 200 personnes ont assisté à cette soirée dont une moitié de jeunes.

L'on se souvient qu'en réaction aux événements de Cureghem, le gouvernement régional avait adopté en janvier 97 un programme « Quartiers d'initiative » dans sept communes bruxelloises défavorisées, programmme financé par la région (400 millions) et le fédéral (175 millions). A celle par qui tout était arrivé, on fit une fleur puisque Cureghem obtint 150 millions.
Sur ces 150 millions, 2/3 seront utilisés, comme prévu, pour l'amélioration du cadre de vie et 40 millions serviront à l'engagement d'animateurs, de coordinateurs,à l'achat d'une maison de quartier appartenant à la ville de Bruxelles. Les 10 millions restants permettront à Bruxelles-Propr...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)