Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Art et intégration sociale

Tutti Fratelli, 10 ans de théâtre artistico-social

Comment sortir les personnes défavorisées de leur exclusion sociale et leur redonner confiance? Par le théâtre pardi! C’est en tout cas le but de Tutti Fratelli, une troupe de théâtre anversoise qui fête ses 10 ans.

Comment sortir les personnes défavorisées de leur exclusion sociale et leur redonner confiance? Par le théâtre pardi! C’est en tout cas le but de Tutti Fratelli, une troupe de théâtre anversoise qui fête ses 10 ans.

Tout a commencé il y a environ 13 ans: l’Antwerps Platform Generatie Armen (APGA), une organisation qui accompagne les personnes défavorisées, a demandé à l’actrice Reinhilde Decleir de faire du théâtre avec une partie de son public, l’objectif final étant de proposer un spectacle dans le prestigieux théâtre Bourla à Anvers.

L’actrice flamande a fortement hésité à l’époque: «Je me posais des questions: les personnes ont-elles demandé elles-mêmes à faire du théâtre? Pour moi, on devait suivre des études pour devenir acteur… pourquoi veulent-ils en faire? Et en plus, le Bourla, c’est une très grande salle! Finalement, après de nombreuses discussions et cogitations, j’ai dit oui.»
Exister sur la scène anversoise
Après plus d’un an de répétitions, le jour de la première représentation arrive. Reinhilde n’oubliera jamais ce moment: «La salle était pleine à craquer, je ne m’y attendais pas. Le public était composé de personnes qui n’avaient jamais mis les pieds dans un théâtre. On aurait dit un opéra à l’italienne, tout le monde faisait des commentaires sur tout et sur rien. J’étais contente que ça ait fonctionné. Les gens pleuraient, riaient. C’était une expérien...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Comment sortir les personnes défavorisées de leur exclusion sociale et leur redonner confiance? Par le théâtre pardi! C’est en tout cas le but de Tutti Fratelli, une troupe de théâtre anversoise qui fête ses 10 ans.

Tout a commencé il y a environ 13 ans: l’Antwerps Platform Generatie Armen (APGA), une organisation qui accompagne les personnes défavorisées, a demandé à l’actrice Reinhilde Decleir de faire du théâtre avec une partie de son public, l’objectif final étant de proposer un spectacle dans le prestigieux théâtre Bourla à Anvers.

L’actrice flamande a fortement hésité à l’époque: «Je me posais des questions: les personnes ont-elles demandé elles-mêmes à faire du théâtre? Pour moi, on devait suivre des études pour devenir acteur… pourquoi veulent-ils en faire? Et en plus, le Bourla, c’est une très grande salle! Finalement, après de nombreuses discussions et cogitations, j’ai dit oui.»
Exister sur la scène anversoise
Après plus d’un an de répétitions, le jour de la première représentation arrive. Reinhilde n’oubliera jamais ce moment: «La salle était pleine à craquer, je ne m’y attendais pas. Le public était composé de personnes qui n’avaient jamais mis les pieds dans un théâtre. On aurait dit un opéra à l’italienne, tout le monde faisait des commentaires sur tout et sur rien. J’étais contente que ça ait fonctionné. Les gens pleuraient, riaient. C’était une expérien...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Aubry Touriel

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)