Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

T-Event, formations en techniques du spectacle du CPAS de La Louvière

Parallèlement au maraîchage biologique et à l’entretien des jardins, le CPAS de La Louvière1 a développé en 2001 à Bois-du-Luc uneformation en techniques du spectacle. Devenue entreprise de formation par le travail (EFT) reconnue par la Région Wallonne en 2004, T-Event2 s’est spécialiséedans la formation de bénéficiaires du revenu d’intégration et de demandeurs d’emploi, au métier d’aide-régisseur. Outre les opportunités detravail qu’elle propose aux stagiaires, T-Event offre ses services à la population à travers la location et l’installation de matériel mobile d’éclairageet de sonorisation événementiels.

03-10-2006 Alter Échos n° 216

Parallèlement au maraîchage biologique et à l’entretien des jardins, le CPAS de La Louvière1 a développé en 2001 à Bois-du-Luc uneformation en techniques du spectacle. Devenue entreprise de formation par le travail (EFT) reconnue par la Région Wallonne en 2004, T-Event2 s’est spécialiséedans la formation de bénéficiaires du revenu d’intégration et de demandeurs d’emploi, au métier d’aide-régisseur. Outre les opportunités detravail qu’elle propose aux stagiaires, T-Event offre ses services à la population à travers la location et l’installation de matériel mobile d’éclairageet de sonorisation événementiels.

Théorie et mise en pratique

« Nous fonctionnons comme une entreprise qui loue des services, explique Régis Pelletti, l’un des trois animateurs de T-Event. Nous devons être capables de monter desstructures pour les concerts, les festivals. Pour cela, nous dispensons une formation qui comprend des cours théoriques et des cours pratiques. Nous essayons de la dispenser de lamanière la plus pédagogique possible. Un stagiaire doit non seulement pouvoir monter un projecteur, mais le décortiquer. »
Scène, son, lumière, éclairages, sécurité, montage de structures, décors de théâtre, plateaux figurent parmi les notions spécifiquesabordées. « Les cours d’éclairage se donnent sous forme de glossaire. Et puisque la formation doit aboutir à un métier d’aide-régisseur, nousdispensons également des cours d’électricité et d’histoire du théâtre, ajoute Freddy Cacciatore, animateur. Il est important d’avoir un langagecommun. Avant de pouvoir donner tel ou tel type d’éclairage à une scène tragique, il faut d’abord comprendre que l’on se trouve dans une tragédie. Lesstagiaires suivent également des cours de structuration spatiale : ils doivent pouvoir se représenter visuellement sur un plan à l’échelle ».

« Un rôle d’éducation »

La formation s’étend sur 12 à 18 mois, cinq fois par semaine en matinée. La formation prévoit par ailleurs des animations sociales et de remise à niveauainsi que des stages en milieu culturel. Le CPAS dispose pour ce faire du Théâtre communal de La Louvière et des espaces de spectacles du Centre culturel régional duCentre3. « Lorsque se produit un événement, nous sommes déjà en stage quelques semaines avant la date, confie Alain Duriau, animateur de l’EFT. Pour”Mars en chanson”, nous sommes tout le mois en stage. Notre objectif en tant qu’animateur est d’assurer un encadrement et un coaching, un rôle d’éducation aussi, parcequ’il peut y avoir des décrochages. La volonté est de raccrocher au monde du travail. Les stagiaires ont pour mission de prendre soin du matériel. »4

Pour étoffer leur formation, les stagiaires se rendront en novembre à Montréal, afin d’échanger leurs connaissances à travers une collaboration avecCulture Rosemont-Petite-Patrie, dont les formations et les objectifs sont similaires5.

T-Event fonctionne essentiellement grâce aux subsides et aux incitants à l’insertion (11 euros l’heure). Depuis peu, l’EFT facture ses locations de matériel.Une location qui n’a rien d’une concurrence déloyale, puisqu’elle s’adresse à un public particulier qui n’a pas la possibilité de faire appel à dessociétés privées. Depuis sa création, l’EFT T-Event a accueilli entre 5 et 10 personnes par an ; 50 % des stagiaires de l’EFT ont retrouvé untravail6.

1. CPAS de La Louvière, rue du Moulin, 54 à 7100 La Louvière – tél. : 064 88 52 85 –courriel : valerie.lossignol@lalouviere-cpas.be – contacts : Jacques Gobert (président) et Valérie Lossignol(assistante sociale).
2. T-EVENT – Entreprise de formation par le travail en techniques du spectacle. Salle Adamo, rue du Levant, 2 à 7100 Houdeng-Aimeries (Bois-du-Luc) – tél. : 064 54 89 96 –courriel : t-event@lalouviere-cpas.be

3. Centre culturel régional du Centre, place Mansart à 7100 La Louvière – contact : IngridVandevarent (directrice).
4. Les formations sont destinées à un public qui n’a pas obtenu de diplôme et détenteur du revenu d’intégration.
5. Cet échange est rendu possible par l’intervention du Bureau international jeunesse (BIJ). Un premier échange a eu lieu en 2005. Les stagiaires découvriront le Cirque dusoleil, les musées d’art contemporain et les musées d’histoires locaux et étudient leur scénographie.
6. L’EFT a noué d’importants liens avec le Théâtre d’Ittre où 80 % des techniciens sont issus de l’EFT houdinoise.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)