Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Stagiaires : début d’harmonisation à Bruxelles, retard au fédéral

La question du statut des stagiaires – et particulièrement de l’harmonisation de celui-ci est de celles qui illustrent le mieux le casse-tête institutionnel belge : dufédéral au communautaire, en passant par le régional, pas un niveau de pouvoir qui ne soit concerné par cette question qui traverse les secteurs de l’enseignement,de la formation, de l’insertion, de la lutte contre le chômage et, tout simplement, du dynamisme de l’activité économique.

24-08-2006 Alter Échos n° 212

La question du statut des stagiaires – et particulièrement de l’harmonisation de celui-ci est de celles qui illustrent le mieux le casse-tête institutionnel belge : dufédéral au communautaire, en passant par le régional, pas un niveau de pouvoir qui ne soit concerné par cette question qui traverse les secteurs de l’enseignement,de la formation, de l’insertion, de la lutte contre le chômage et, tout simplement, du dynamisme de l’activité économique.Les appels à une simplification des statuts (qui passerait généralement par une unification) sont émis de tous côtés, depuis Agoria(Fédération des industries technologiques) jusqu'au dernier rapport de la CCFEE (Commission consultative Formation de la Région bruxelloise) en passant par le Planstratégique transversal 2 de la Région wallonne. Nouvelles du front en Région bruxelloise et au fédéral.L’euro accordé à BruxellesCela faisait six ans que la Fédération bruxelloise de l’insertion socio-professionnelle et de l’économie sociale (FéBISP1) bataillait pour queles personnes effectuant leur stage dans le cadre d’une formation organisée par un de ses membres reçoivent le d&e...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Edgar Szoc

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)