Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Sambreville, précurseur du parcours d’accueil

A la veille de l’application du décret régional sur l’accueil des primo-arrivants, la commune de Sambreville tente de poser les balises.

01-03-2013 Alter Échos n° 355

A la veille de l'application du décret régional sur l'accueil des primo-arrivants, la commune de Sambreville tente de poser les balises. Commune dynamique dans le domaine, elle adopte petit-à-petit le changement, acteurs de terrain et services partenaires en premier lieu.
Depuis quatre ans, l'entité sambrevilloise organise deux journées d'accueil à destination des primo-arrivants. A ces derniers, elle propose le discours de bienvenue des autorités politiques, souvent agrémenté d'un déjeuner équitable et la présentation – certaines années, à bord d’un car pour la visite – des différents services publics. Face au nouveau décret de la ministre de l’Action sociale, Eliane Tillieux (PS), prévu pour mars 2013, les acteurs chargés de l'accueil des primo-arrivants apprécient l'initiative. Pour eux, ce parcours d’intégration tend à améliorer le système, sans toutefois effacer les pistes existantes. Indiquée comme une des premières satisfactions, la structure de ce nouveau décret clarifie les démarches déjà mises en place par la commune. A Sambreville, l'accueil des primo-arrivants, auparavant aux mains du Plan de Cohésion sociale (PCS)1 sera dorénavant à la charge des compétences régionales. « Une personne du CRI – Centre régional d’intégration – à la tête du bureau d'accueil, est indépendante de la commune, expose le coordinateur du PCS, Olivier Delande, son bureau sera installé dans l...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

A la veille de l'application du décret régional sur l'accueil des primo-arrivants, la commune de Sambreville tente de poser les balises. Commune dynamique dans le domaine, elle adopte petit-à-petit le changement, acteurs de terrain et services partenaires en premier lieu.
Depuis quatre ans, l'entité sambrevilloise organise deux journées d'accueil à destination des primo-arrivants. A ces derniers, elle propose le discours de bienvenue des autorités politiques, souvent agrémenté d'un déjeuner équitable et la présentation – certaines années, à bord d’un car pour la visite – des différents services publics. Face au nouveau décret de la ministre de l’Action sociale, Eliane Tillieux (PS), prévu pour mars 2013, les acteurs chargés de l'accueil des primo-arrivants apprécient l'initiative. Pour eux, ce parcours d’intégration tend à améliorer le système, sans toutefois effacer les pistes existantes. Indiquée comme une des premières satisfactions, la structure de ce nouveau décret clarifie les démarches déjà mises en place par la commune. A Sambreville, l'accueil des primo-arrivants, auparavant aux mains du Plan de Cohésion sociale (PCS)1 sera dorénavant à la charge des compétences régionales. « Une personne du CRI – Centre régional d’intégration – à la tête du bureau d'accueil, est indépendante de la commune, expose le coordinateur du PCS, Olivier Delande, son bureau sera installé dans l...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Sophie Lapy

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)