Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Rénovation Lemmens : l'Ulac veut tirer parti de son expérience

En 1996-1997, au début du Contrat de quartier La Rosée, l’Union des locataires Anderlecht-Cureghem (ULAC)1 obtient six maisons de la commune d’Anderlecht par le biais d’unbail emphytéotique. L’ULAC envisage de les rénover pour y créer 13 logements pour de grandes familles2, qui seront pris en gestion par l’AIS Quartiers. Elle profite del’occasion pour monter un projet à trois dimensions : création de grands logements, projet d’insertion socioprofessionnelle et embellissement du quartier.

28-07-2005 Alter Échos n° 147

En 1996-1997, au début du Contrat de quartier La Rosée, l'Union des locataires Anderlecht-Cureghem (ULAC)1 obtient six maisons de la commune d'Anderlecht par le biais d'unbail emphytéotique. L'ULAC envisage de les rénover pour y créer 13 logements pour de grandes familles2, qui seront pris en gestion par l'AIS Quartiers. Elle profite del'occasion pour monter un projet à trois dimensions : création de grands logements, projet d'insertion socioprofessionnelle et embellissement du quartier.Le montage financierLe CRU (Centre de rénovation urbaine)3, asbl proche de l'Ulac et spécialisée dans les opérations de rénovation, estime le coût des travauxà 45 millions FB (± 1 115 520 euros) avec les frais d'architecte. Aussitôt, se pose la question du montage financier4. « Nous avons réfléchi auxloyers que les personnes pouvaient payer, explique Abderazak Ben Ayad, coordinateur de l'Ulac. Pour arriver à un certain équilibre, nous les avons calculés un peu plus cher queles loyers appliqués dans le logement social. Concrètement : 14 000 FB/2 chambres, 16 000 FB/3 chambres, 18 000 FB/4 chambres, 20 000 FB/5 chambres. Nous avons aussi tenu compte du faitque les locataires ont droit aux ADILs (allocations de déménagemen...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)