Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Réforme du minimex : l’évaluation d’Ernst & Young critiquée

C’était le 1er mars 2005. Plus de 600 personnes étaient réunies à Bruxelles pour faire le point sur deux ans d’application de la loi relative audroit à l’intégration sociale. Au cours de la journée, les résultats de plusieurs études commandées par Marie Arena (PS), ex-ministre del’Intégration sociale et reprises par son successeur Christian Dupont (PS également), ont été divulgués. Parmi elles, celle commanditée au consultantprivé Ernst & Young et portant sur la comparaison entre ancienne et nouvelle loi, tant au niveau quantitatif que qualitatif avec en sus la formulation de quelques recommandations.Aujourd’hui, cette évaluation1 est remise à l’ordre du jour par Bernadette Schaeck, assistante sociale dans un CPAS wallon, qui en a fait une analysefouillée et argumentée et qui ne mâche pas ses mots à l’encontre de la société de consultance privée chargée de l’évaluation.Le texte complet de cette analyse est disponible sur le Net2, nous vous en livrons ici quelques morceaux choisis ainsi que la réaction du cabinet Dupont aux critiquesémises.

10-03-2006 Alter Échos n° 204

C’était le 1er mars 2005. Plus de 600 personnes étaient réunies à Bruxelles pour faire le point sur deux ans d’application de la loi relative audroit à l’intégration sociale. Au cours de la journée, les résultats de plusieurs études commandées par Marie Arena (PS), ex-ministre del’Intégration sociale et reprises par son successeur Christian Dupont (PS également), ont été divulgués. Parmi elles, celle commanditée au consultantprivé Ernst & Young et portant sur la comparaison entre ancienne et nouvelle loi, tant au niveau quantitatif que qualitatif avec en sus la formulation de quelques recommandations.Aujourd’hui, cette évaluation1 est remise à l’ordre du jour par Bernadette Schaeck, assistante sociale dans un CPAS wallon, qui en a fait une analysefouillée et argumentée et qui ne mâche pas ses mots à l’encontre de la société de consultance privée chargée de l’évaluation.Le texte complet de cette analyse est disponible sur le Net2, nous vous en livrons ici quelques morceaux choisis ainsi que la réaction du cabinet Dupont aux critiquesémises.Le ministre de l’Intégration sociale a commandé une enquêt...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)