Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Rapport annuel 1997 du Fonds wallon du logement”

02-06-1998 Alter Échos n° 31

Opérationnel depuis le 1er janvier 1984 (décret du 28 juin 1983), le Fonds du logement wallon pour les familles nombreuses 1 vient de présenter le rapport annuel de sesactivités. Elles se traduisent, en 1997, par 2.980 millions de prêts hypothécaires et 155 millions en opérations d’aide locative et en zones d’initiativeprivilégiée, soit un total de 3.135 millions de francs. La sortie de ce rapport est également l’occasion de prendre la température du marche immobilier wallon.
Les prêts au logement
Le Fonds a consenti 1 138 prêts d’une moyenne de 2.618.000 francs 2.6 prêts sur 10 ont été accordés à des familles d’au moins 3 enfants (ou équivalent)dont les revenus ne dépassent pas 725.000 francs. En 5 ans, la moyenne de prêt a augmenté de 23,5 %. En 5 ans, le coût des constructions a progressé de 18 %, les achatssans travaux de 37 % et les achats avec travaux de 28 %… alors que les revenus disponibles des emprunteurs du Fonds n’ont augmenté que de 6 %. Par ailleurs, l’indice des loyers, pendant cettepériode, s’est accru de 18 %.
Les opérations d’aide locative
Son but est double : rénover des habitations dans des centres-villes et les mettre en location à des loyers modérés. Associé depuis 1995 aux zones d’initiativeprivilégiée, le Fonds met aujourd’hui en location près de 500 logements avec un prix de revient moyen limité à 3,5 millions de francs. Ici, le Fonds se heurte deplein fouet à la spéculation des taudis en centre-ville : comment concilier une politique sociale de logement et une amélioration sensible de la qualité de la vie desfamilles dans les quartiers dégradés ?
1 Fonds du logement des familles nombreuses de Wallonie SC, Luc Laurent (Directeur), rue du Trône 123 à 1050 Bruxelles, tél. : 02/510 08 11, fax : 02/510 08 56, e-mail:fonds.log.wal@infonie.be
2 En 1997, 5 979 personnes ont bénéficié des prêts du Fonds, à savoir 2 078 conjoints, 3.845 enfants et 56 autres parents, soit un effectif moyen de 5,37 personnesau foyer. La proportion de familles monoparentales est passée de 10 % en 1993 à 13,3 % en 1997. Sur les 1 113 familles, seules 269 bénéficient de 2 revenus professionnels(24,2 %)… pour 33,1 % en 1990.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)