Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Première mouture du “Pacte européen pour l’emploi””

26-04-1999 Alter Échos n° 51

Suite à la décision du Sommet de Vienne de «recadrer» la stratégie européenne pour l’emploi, la Présidence allemande de l’Union soumet actuellementun projet de Pacte 1 à une vaste consultation des Etats membres et des partenaires sociaux européens. La réunion du Comité permanent de l’emploi 2 du 26 avril devait sepencher sur cette première mouture.
Partant du constat que l’emploi est la priorité au sein de l’Union européenne, le document de la Présidence allemande propose une stratégie en trois voletsinterdépendants.
Une politique macroéconomique basée sur la croissance et la stabilité
L’objectif est de coordonner les politiques fiscale, monétaire et salariale, afin de les faire converger vers un seul objectif : la création d’emplois, tout en maintenant lastabilité des prix. Le document précise que les Grandes orientations des politiques économiques 3 constituent l’instrument le plus approprié pour mener à bien cettecoordination.
Pour la Présidence allemande, cette stratégie ne portera ses fruits que si un dialogue constructif s’instaure entre les partenaires sociaux et les décideurs en matière depolitique monétaire et budgétaire. Elle propose pour ce faire la création d’un forum indépendant qui produirait des analyses et des données statistiques surlesquelles baser la discussion.
La mise en œuvre des lignes directrices pour l’emploi 4
Le document propose de renforcer le caractère obligatoire de certaines lignes directrices ; par exemple en offrant à tout jeune la possibilité de suivre une formationprofessionnelle dès la sortie de l’école, sans attendre qu’il atteigne six mois de chômage comme cela est prévu dans les lignes directrices actuelles. De plus, il estenvisagé de lancer une initiative visant à améliorer les perspectives de carrière des jeunes Européens, à travers la formation et des échangesd’expériences, de personnels et d’étudiants.
La Présidence allemande considère que c’est le Comité permanent de l’emploi réformé qui est le forum adéquat pour discuter de ces questions au niveaueuropéen.
Des réformes économiques structurelles
Ces réformes doivent viser – selon la Présidence allemande – la promotion de la compétitivité et l’amélioration du fonctionnement des marchés des biens, desservices et des capitaux. Deux pistes sont notamment indiquées : la levée des entraves administratives pour les entreprises et la formation aux nouvelles technologies del’information.
Le 19 mai, les partenaires sociaux rediscuteront de ce projet de Pacte. Une version plus élaborée sera au menu du Conseil conjoint Ecofin/Social du 25 mai, qui regroupera les ministresde l’Economie et des Finances et les ministres de l’Emploi et des Affaires sociales des quinze Etats membres. Un accord définitif sur le projet de Pacte devrait être atteint lors decette réunion afin qu’il puisse être adopté lors du Sommet européen de Cologne des 3 et 4 juin.
1 «Pacte européen pour l’emploi – Une coopération plus étroite pour plus d’emplois en Europe». Informations : Secrétariat général du Conseil del’Union européenne, DG J (Politique sociale), rue de la Loi 175 à 1048 Bruxelles, tél. : 02/285 65 85.
2 Voir AE n°50 du 12 avril 99 p. 8.
3 Voir AE n°50 du 12 avril 99 p. 8.
4 Voir AE n°39 du 26 octobre 98 p. 5.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)