Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

En date du 8 octobre, le Cabinet du Secrétaire d’Etat à l’Intégration sociale Jan Peeters1, a répondu à nos questions à propos de TOK-EFD, responsable descofinancements européens pour les CPAS belges au titre de l’Objectif 3.
AE : Va-t-on soit réformer simplement l’asbl TOK-EFD, soit fédéraliser TOK-EDF, soit modifier son conseil d’administration ?
Cabinet : «Pour l’instant, on s’active à la sous-représentation actuelle de Bruxelles et de la Wallonie tant sur l’aspect financier que l’aspect personnel. Des négociationssont en cours avec l’association des villes et communes de Bruxelles et de Wallonie. Il n’est pas question de fédéralisation, la structure actuelle reste ce qu’elle est. Un deschangements possibles discuté au cours des négociations concerne l’ajustement du conseil d’administration.»
AE : êtes-vous prêts à une répartition proportionnelle du financement en fonction du nombre de minimexés par Région ?
Cabinet : «Il n’est pas question non plus d’une répartition proportionnelle des moyens financiers en fonction du nombre des minimexés par commune. Ce financement sera fonction desprojets proposés par les CPAS.»
1 Cabinet : av. Galilée 5, 10ème ét. à 1210 Bruxelles, tél 02/210 19 18.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)