Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Nouvel observatoire de la sécurité en Région bruxelloise

Le ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS)1 a annoncé la création d’un Observatoire bruxellois de la sécurité et de laprévention de la criminalité destiné à mieux comprendre et à lutter plus efficacement contre les nouvelles formes de violence urbaine. Depuis le début desannées ’90, en plus des incivilités chroniques au niveau local, les dix-neuf communes de la Région-capitale font régulièrement face à des émeutes età des actes de violence perpétrés par des bandes organisées. L’objectif d’un tel organe sera d’orienter plus efficacement les politiques menées par la Régionbruxelloise dans ce domaine.

03-11-2008 Alter Échos n° 261

Le ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS)1 a annoncé la création d'un Observatoire bruxellois de la sécurité et de laprévention de la criminalité destiné à mieux comprendre et à lutter plus efficacement contre les nouvelles formes de violence urbaine. Depuis le début desannées '90, en plus des incivilités chroniques au niveau local, les dix-neuf communes de la Région-capitale font régulièrement face à des émeutes età des actes de violence perpétrés par des bandes organisées. L'objectif d'un tel organe sera d'orienter plus efficacement les politiques menées par la Régionbruxelloise dans ce domaine.Charles Picqué a émis cette proposition en marge d'un colloque organisé le 7 octobre dernier au Parlement bruxellois visant à évaluer, avec les acteurs deterrain, les contrats de sécurité et de prévention mis en place il y a déjà 15 ans et adaptés au fil du temps. Selon le ministre-président, le futurObservatoire de la sécurité aura principalement trois missions. Premièrement, il devra diagnostiquer les phénomènes sur la base d’enquêtescoûteuses (200 000 euros par enqu...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Mehmet Koksal

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)