Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

budget et emploi

Non-marchand : on avance, mais…

Cela fait des mois que le secteur non marchand se bat pour des accords sectoriels pluriannuels au niveau fédéral comme au sein des entités fédérées. En juin, la crise politique francophone a tout bouleversé, risquant de remettre en cause les quelques avancées trouvées ici et là.

L’ingénierie budgétaire du non-marchand, un équilibre complexe et… complexe.

Cela fait des mois que le secteur non marchand se bat pour des accords sectoriels pluriannuels au niveau fédéral comme au sein des entités fédérées. En juin, la crise politique francophone a tout bouleversé, risquant de remettre en cause les quelques avancées engrangées ici et là.

Ces dernières semaines, des accords ont pu être néanmoins trouvés au niveau fédéral et en Fédération Wallonie-Bruxelles, tandis qu’à Bruxelles, un budget a été annoncé et en Wallonie, des garanties ont été données par le nouveau gouvernement MR-CDH.

C’est au fédéral que les choses sont le plus avancées. Il faut dire que les ministres De Block et Peeters ont fait le forcing pour finaliser un texte cet automne. Les syndicats ont donné du bout des lèvres un «oui». Deux avancées à signaler: 95 millions pour le lancement de la nouvelle classification de fonctions (IF-IC) dont le coût total est estimé à 400 millions, ce qui correspond à une augmentation de 6% de la masse salariale. Cette réforme lancée depuis quinze ans entre travailleurs et employeurs prévoit d’instaurer en plusieurs étapes un nouveau modèle salarial. Malgré tout, chaque travailleur a le choix de passer au barème IF-IC ou non. «Pas à pas, on va vers une valorisation différente des travailleurs de la santé, qui correspond davantage aux réalités de terrain. IF-IC permet de gagner plus plus tôt, et moins à long terme, explique Marc Xhro...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Cela fait des mois que le secteur non marchand se bat pour des accords sectoriels pluriannuels au niveau fédéral comme au sein des entités fédérées. En juin, la crise politique francophone a tout bouleversé, risquant de remettre en cause les quelques avancées engrangées ici et là.

Ces dernières semaines, des accords ont pu être néanmoins trouvés au niveau fédéral et en Fédération Wallonie-Bruxelles, tandis qu’à Bruxelles, un budget a été annoncé et en Wallonie, des garanties ont été données par le nouveau gouvernement MR-CDH.

C’est au fédéral que les choses sont le plus avancées. Il faut dire que les ministres De Block et Peeters ont fait le forcing pour finaliser un texte cet automne. Les syndicats ont donné du bout des lèvres un «oui». Deux avancées à signaler: 95 millions pour le lancement de la nouvelle classification de fonctions (IF-IC) dont le coût total est estimé à 400 millions, ce qui correspond à une augmentation de 6% de la masse salariale. Cette réforme lancée depuis quinze ans entre travailleurs et employeurs prévoit d’instaurer en plusieurs étapes un nouveau modèle salarial. Malgré tout, chaque travailleur a le choix de passer au barème IF-IC ou non. «Pas à pas, on va vers une valorisation différente des travailleurs de la santé, qui correspond davantage aux réalités de terrain. IF-IC permet de gagner plus plus tôt, et moins à long terme, explique Marc Xhro...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)