Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

« Notre but n’est pas de transformer coûte que coûte les indépendants en salariés »

Lancé par la CSC en mai 2019, «United Freelancers» entend défendre les intérêts des travailleurs autonomes. Un sacré basculement dans la pratique syndicale, qu’Alter Échos a décidé d’aborder avec Martin Willems, l’homme par qui tout cela est arrivé.

Lumberjacks at breakfast. Detail. The story of the forest. 1916.

Lancé par la CSC en mai 2019, «United Freelancers» entend défendre les intérêts des travailleurs autonomes. Un sacré basculement dans la pratique syndicale, qu’Alter Échos a décidé d’aborder avec Martin Willems, l’homme par qui tout cela est arrivé.

Alter Échos: À qui s’adresse «United Freelancers»?

Martin Willems: United Freelancers vise à faire du syndicalisme avec tous les travailleurs qui sont sous statut de free-lance, d’indépendant, d’indépendant complémentaire, de stagiaire, ou sous la loi De Croo relative à l’économie collaborative. Il s’agit en quelque sorte de syndicalisme hors piste, mais de syndicalisme tout de même.

AÉ: On vous a reproché de ne pas faire du syndicalisme en bonne et due forme?

MW: Certains nous ont dit que nous nous fourvoyions, que nous risquions de faire du syndicalisme de service, du syndicalisme individuel à destination de gens individualisés. Eh oui, parfois c’est peut-être la seule chose qu’on puisse faire. Mais ce n’est pas notre vocation. Nous faisons la même chose que pour les autres travailleurs: rétablir l’équilibre de la relation de travail en collectivisant le plus possible la problématique. Parce que c’est ça que nous faisons: nous nous adressons d’abord à ceux qui se trouvent dans une relation de travail déséquilibrée. Et ce n’est pas parce qu’on est indépendant que cela ne peut pas être le cas. Il existe beaucoup de trava...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)